Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
En continu

Sahara
Brahim Ghali, chef du Polisario, serait traité du Covid-19 en Algérie (Efe)

22.04.2021 à 19 H 02 • Mis à jour le 22.04.2021 à 22 H 15
Par

Le conseiller de la « présidence de la RASD », Bachir Mustafa Sayed, a démenti à l’agence EFE, les informations révélées ce jeudi par Jeune Afrique, selon lesquelles le chef du Polisario est hospitalisé en Espagne. Il a assuré à l’agence de presse espagnole qu’il « se trouve dans un centre médical en Algérie, où il est traité d’une infection au Covid-19 », affirmant que sa situation « s’améliore » et que « l’on s’attend à une récupération prochaine ».


Quelques heures plus tôt, le site d’information Futuro Sahara, avait également démenti la révélation de Jeune Afrique, citant lui aussi une « source au sein de la présidence de la RASD ». Futuro Sahara avait en revanche indiqué que « l’avion privé qui a transporté le président de la RASD pour traitement à l’étranger s’est arrêté en Espagne pour des raisons techniques, avant de continuer son voyage vers un autre pays européen ».


JA avait rapporté en début d’après-midi que Brahim Ghali a été admis « d’urgence » mercredi soir dans un hôpital de Logroño, dans le nord de l’Espagne, ajoutant qu’il souffrirait « d’un cancer de l’appareil digestif depuis plusieurs années ». Le mensuel panafricain avait ajouté que Ghali « a été hospitalisé sous le nom d’emprunt de Mohamed Ben Battouche, de nationalité algérienne », et ce « pour des raisons de discrétion », en raison des plaintes pour « violation des droits de l’Homme » dont il fait l’objet en Espagne.


L’agence de presse officielle du Polisario a par la suite relayé un communiqué de la présidence de la « RASD », selon lequel « Brahim Ghali est en cours de traitement et sous surveillance médicale depuis plusieurs jours à la suite de son infection au Covid-19 », ne précisant pas le lieu de son hospitalisation.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Le Desk En continu