Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
En continu

Cameroun
CAN : Au moins six morts et des dizaines de blessés lors d’une bousculade au stade d’Olembé

25.01.2022 à 00 H 05 • Mis à jour le 25.01.2022 à 00 H 16
Par et

Au moins six personnes sont mortes dans un mouvement de foule devant le stade Olembé, qui accueillait ce 24 janvier le match de la CAN (Coupe d’Afrique des Nations de football) entre le Cameroun et les Comores (2-1), a indiqué une source officielle à Associated Press. D’après Naseri Paul Biya, gouverneur de la région centrale du Cameroun, le bilan pourrait s’alourdir.


Les responsables de l’hôpital de Messassi, situé à proximité, ont assuré avoir reçu au moins 40 blessés après cette bousculade. « Certains des blessés sont dans un état désespéré », a déclaré Olinga Prudence, une infirmière citée par AP. « Nous devrons les évacuer vers un hôpital spécialisé. »


Près de 50 000 personnes ont tenté d’assister au match, dans un stade pouvant en accueillir 60 000. Mais des jauges avaient été mises en place en raison du Covid-19 et il n’était pas censé être rempli à plus de 80 % pour ce match.


La Confédération africaine de football a communiqué en fin de soirée sur son site officiel. « La CAF a pris connaissance des incidents survenus au stade d’Olembe, ce soir, 24 janvier 2022, pendant le match de la Coupe d’Afrique des Nations TotalEnergies opposant le Cameroun, pays hôte, aux Comores. La CAF enquête actuellement sur la situation afin d’obtenir plus de détails sur ces incidents. Nous sommes en communication constante avec les autorités camerounaises et le comité local d’organisation. Ce soir, le Président de la CAF, Dr Patrice Motsepe, a dépêché le Secrétaire Général, Veron Mosengo-Omba, au chevet des victimes admises dans les hôpitaux de Yaoundé. »


« Une bousculade à l’entrée du stade d’Olembe » a fait une « demi-douzaine de morts et des dizaines de blessés », a annoncé la CRTV, la télévision d’Etat camerounaise, précisant que les autorités et la Confédération africaine de football (CAF).


La CAF, qui organise la compétition phare du continent, a de son côté dépêché son secrétaire général « au chevet des victimes admises dans les hôpitaux de Yaoundé ».


Quelques minutes après le coup de sifflet final de la rencontre, remportée 2 buts à 1 par le Cameroun face aux Cameroun, il n’y avait plus de trace de la bousculade aux abords du stade, a constaté un journaliste de l’AFP.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par et
Le Desk En continu