S'abonner
Se connecter
logo du site ledesk

Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
En continu

Patrimoine
Casamémoire alerte sur la démolition de l’hôtel Miramar et du Casino à Mohammedia

02.02.2022 à 19 H 35 • Mis à jour le 02.02.2022 à 19 H 35 • Temps de lecture : 2 minutes
Par

Dans un communiqué diffusé ce mercredi, l'association Casamémoire déclare « exprimer sa profonde déception face au nouvel épisode de destruction caractérisée et méthodique du patrimoine urbain ayant concerné cette fois-ci l’hôtel Miramar et le Casino, véritables joyaux du patrimoine urbain de la ville de Mohammedia et du grand Casablanca ».


« C’est dans une indifférence générale de l’ensemble des acteurs et avec une afflic-
tion profonde des membres de Casamémoire et de tous ceux qui militent pour la sauvegarde du patrimoine national, que nous avons appris la démolition du Casino
et de l’hôtel Miramar à Mohammedia », relate l'association.


« Nous avons été d’autant plus interpellés par cette démolition que les deux bâtiments, figurant sur la liste d’inventaire réalisé par l’agence urbaine dans le cadre de l’élaboration du plan de sauvegarde et de valorisation du patrimoine architectural du grand Casablanca, avaient fait l’objet d’alertes récurrentes auprès des autorités compétentes pour les sensibiliser de l’intérêt architectural majeur ayant justifié le dépôt d’une demande d’inscription à la liste du patrimoine national auprès du ministère de la culture en 2014 », peut-on lire dans la communication de Casamémoire.


On fait par ailleurs remarquer que ce deux bâtiments « font partie d’un ensemble urbain et paysager exceptionnel du centre-ville de Mohammedia et symbolisent son identité balnéaire, ont été construits initialement en 1929 pour l’hôtel Miramar et en 1933 pour le Casino, par la suite, les deux bâtiments ont connu un agrandissement et une extension, dans une écriture moderne aux lignes simples et épurées, réalisés par l’architecte Albert Planque, auteur de nombreux chefs-d’œuvres à Mohammedia ».


« En plus de leurs qualités architecturales uniques en tant qu’héritage de la modernité marocaine, le casino de Mohammedia et l’hôtel Miramar constituent un patrimoine immatériel de la ville. Les deux bâtiments ont été d’authentiques joyaux du tourisme national, en accueillant en leur sein, de nombreuses manifestations artistiques et ont vu se produire des grandes célébrités nationales et internationales », rappelle-t-on.


Pour conclure, l'association dirigée par Rabéa Ridaoui « attire l’attention l’opinion publique, de la société civile, et alerte une nouvelle fois les autorités locales, les élus, et les responsables de la culture et de l’urbanisme sur les dégâts irréparables subits par le patrimoine architectural et la mémoire de la ville de Mohammedia suite à ces démolitions en flagrant mépris des efforts consentis pour la préservation du patrimoine national ».

encontinu - ©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Le Desk En continu