Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
En continu

Migrants
Ceuta et Melilla: les «refoulements à chaud» validés par la plus haute juridiction espagnole

21.11.2020 à 00 H 23 • Mis à jour le 21.11.2020 à 00 H 23
Par

Le Tribunal constitutionnel espagnol a approuvé le 19 novembre les refoulements automatiques de migrants clandestins des enclaves espagnoles de Ceuta et Melilla, sur la côte du Maroc, rapporte InfoMigrants.


Objet de débats depuis des années en Espagne, ces refoulements très critiqués par les ONG, qui y voient une atteinte au droit des migrants à demander l’asile.


Avant d’arriver au pouvoir en juin 2018, les socialistes s’étaient de leur côté engagés à mettre un terme à ces pratiques. Mais cette loi n’a,depuis, pas été réformée, ajoute la même source qui rappelle que la Cour européenne des droits de l’Homme avait par ailleurs annulé en février une décision antérieure condamnant l’Espagne, validant ainsi ces refoulements automatiques.


Cette mesure de refoulement automatique ne s’applique pas aux Canaries, où plus de 16 700 migrants sont arrivés cette année. Soit onze fois plus que durant la même période l’an dernier.


Une décision de justice intervenue la veille de la visite à Rabat du ministre espagnol de l’Intérieur, Fernando Grande-Marlaska qui a affirmé que la coordination entre l’Espagne et le Maroc est actuellement à « son meilleur niveau », notamment pour lutter contre la migration clandestine…

Par
Le Desk En continu