S'abonner
Se connecter
logo du site ledesk

Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
En continu

Justice
Cinq ans de prison ferme à l’encontre de Chekkouri, ex-détenu à Guantanamo

04.05.2017 à 18 H 52 • Mis à jour le 04.05.2017 à 18 H 52 • Temps de lecture : 1 minutes
Par et

La chambre pénale de première instance près la Cour d'appel à Rabat a condamné, mercredi, à cinq ans de prison ferme, Younès Chekkouri, ex-détenu dans la base américaine de Guantanamo, poursuivi en état de liberté. Les Etats-Unis avaient pourtant conclu un accord avec Rabat pour sa libération 72 heures après son transfert au Maroc. Il avait été mis en liberté provisoire en septembre 2016.

La chambre criminelle de premier degré chargée des affaires du terrorisme, près l'annexe de la Cour d’appel à Salé, avait décidé en janvier dernier, de transmettre le dossier de Chekkouri à la chambre pénale de première instance près la Cour d'appel à Rabat, après s’être déclarée incompétente pour statuer sur cette affaire.

Chekkouri, remis aux autorités marocaines par leurs homologues américaines en septembre 2015, est poursuivi pour "constitution d’une bande criminelle et atteinte à la sûreté intérieure de l’État".

Arrêté en décembre 2001 en Afghanistan, pour liens présumés avec Al-Qaida, Chekkouri a été incarcéré, après sa remise aux autorités marocaines, au complexe pénitencier de Salé, suite à son audition préliminaire par le juge d’instruction chargé des affaires de terrorisme à Salé.

Après son audition approfondie, le juge d’instruction près la même Cour a ordonné sa poursuite en état de liberté provisoire, en réponse à une requête de sa défense.

encontinu - ©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par et
Le Desk En continu