S'abonner
Se connecter
logo du site ledesk

Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
En continu

Sondage
Contrairement à d’autres pays arabes, les Marocains préfèrent les États-unis à la Chine

19.08.2022 à 23 H 30 • Mis à jour le 20.08.2022 à 00 H 25 • Temps de lecture : 2 minutes
Par
Maroc-USA

La Chine est plus populaire que les États-Unis au niveau de huit pays arabes sur neuf, selon une étude publiée en juillet dernier du Arab Barometer, un réseau de recherches indépendant. Celui qui sort du lot étant le Maroc.


Ce sondage, mené au Maroc, en Palestine, Tunisie, Iraq, Libye, Liban, Mauritanie, Jordanie et Soudan, démontre que 69 % des Marocains sondés ont une préférence pour les États-Unis,  contre 64 % pour la Chine. Dans les autres pays sondés, ces pourcentages sont nettement plus faibles que ce soit pour Pékin ou Washington et les écarts sont moindres, et toujours favorables aux Etats-Unis, sauf pour la Jordanie qui montre un équilibre de neutralité.


La course de pouvoir entre la Chine et les États-Unis se poursuit. Malgré les écarts de Pékin, notamment en ce qui concerne le traitement des Ouïghours, le pays de Xi Jinping reste en première place aux yeux de la majorité des sondés.


L'opinion des Marocains sur la Chine s'est d'ailleurs détériorée. En 2019, 49 % des sondés se disaient favorables à de meilleures relations économiques avec Pékin, contre 36 % en 2022. Une évolution qui pourrait s'expliquer par la faiblesse de la présence chinoise dans le royaume, que ce soit sur le plan économique que politique. Les grands projets annoncés ayant souvent accouché d'une souris, comme l'a démontré celui de la cité Tanger Tech. La signature d’un plan de mise en œuvre de « la Ceinture et de la Route » entre le Maroc et la République populaire de Chine n'ayant pas abouti à du concret.


En ce qui concerne les États-Unis, les chiffres sont quasi inchangés. En 2019, 43 % des sondés étaient pour un renforcement des liens économiques avec Washington, contre 42 % en 2022. Là, l'opinion semble suivre une forme d'attentisme après les grandes annonces délivrées sous le mandat de Donald Trump (Initiative Prosper Africa etc.) et ce malgré la reconnaissance par les Etats-Unis de la souveraineté du royaume sur le territoire du Sahara Occidental.


Sur la question de la normalisation de relations entre Rabat et Tel-Aviv, grâce à l'accord tripartite impliquant les États-Unis, quelque 31 % des personnes sondées se disent tout de même favorables à la normalisation.


En définitive, malgré  l'exception du Maroc dont les relations économiques avec la Chine demeurent restreintes, dans la zone MENA, l'Empire du Milieu  a déjà dépassé les États-Unis dans la bataille des perceptions, comme le montre clairement ce sondage d'opinion publique, le soutien de Washington aux régimes autoritaires en toutes circonstances et à l'occupation israélienne de la Palestine, ainsi qu'à l'invasion désastreuse de l'Irak étant encore vivaces dans les mémoires.

encontinu - ©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Le Desk En continu