logo du site ledesk

Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
En continu

Disparition
Décès d’Abdelhak Khiam, ex-patron du BCIJ, des suites d’une longue maladie

23.08.2022 à 09 H 04 • Mis à jour le 23.08.2022 à 09 H 59 • Temps de lecture : 0 minutes
Par
Ex-patron du BCIJ dont il a pris les rênes à la création mais aussi de la BNPJ auparavant, qu'il dirigea peu après les attentats 16 mai 2003, Abdelhak Khiam est décédé ce mardi à l'âge de 64 ans

Abdelhak Khiam, ancien patron du Bureau Central d'Investigation Judiciaire (BCIJ), est décédé ce mardi matin des suites d'une longue maladie, apprend Le Desk. Il avait dirigé le BCIJ de 2015, date de sa création, jusqu'à novembre 2020, lorsqu'il avait été remplacé par son second, Cherkaoui Habboub.


Selon les indiscrétions des médias à l'époque, Khiam rejoignait le cabinet d'Abdellatif Hammouchi, patron du pôle DGSN-DGST.


Né à Casablanca, Abdelhak Khiam avait fait ses armes au sein de la Brigade nationale de la police judiciaire (BNPJ). En 2004, il avait été placé à sa tête, à une période particulièrement sensible : un an auparavant, avaient eu lieu les attentats du 16 mai ayant frappé la capitale économique.


Au sein du BCIJ, Khiam avait été au cœur de la coopération sécuritaire avec les pays étrangers, dont notamment la France et l'Espagne. À la tête de ce que la presse avait appelé le « FBI marocain », Abdelhak Khiam avait aussi initié la communication sur les actions anti-terroristes du Maroc, encore en vigueur aujourd'hui.

encontinu - ©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Le Desk En continu