Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
En continu

Mauritanie
Des médias soutenus par un milliardaire réfugié au Maroc, sous pression à Nouakchott

26.08.2017 à 15 H 11 • Mis à jour le 26.08.2017 à 15 H 11
Par

Des journalistes mauritaniens d’opposition ont subi vendredi 25 août des interrogatoires poussés de la police locale.


« Pour l’instant les journalistes convoqués sont : Babacar Baye Ndiaye, webmaster du site Cridem, Jedna Deida, directeur du site Mauriweb, Ahmed Ould Cheikh, directeur de l’hebdomadaire Le Calame et Moussa Ould Samba Sy, directeur de publication du Quotidien de Nouakchott », rapporte Yabiladi.


Ils sont accusés par le parquet de Nouakchott de constituer une « structure organisée, cherchant à semer le désordre et à perturber la sécurité publique ».


Leur tort ? Etre en lien avec l’homme d’affaires Mohamed Ould Bouamatou, réfugié au Maroc depuis des années. Il est accusé de « fomenter des troubles » en dictant la ligne éditoriale de certains médias qui critiquent le président Mohamed Ould Abdelaziz de vouloir instaurer un régime présidentiel à vie. Le milliardaire qui vit entre Rabat et Marrakech est réputé pour jouir de manière épisodique de la protection des services marocains.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Le Desk En continu