Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
En continu

Sahara
Etats-Unis: James Inhofe, chef de file des pro-Polisario, repasse les plats à Blinken

16.10.2021 à 03 H 36 • Mis à jour le 16.10.2021 à 03 H 36
Par

Le président de la Commission de Défense au Sénat américain, James Inhofe, fervent lobbyiste du Polisario, n’a pu  mobiliser que 9 sénateurs des deux bords de l’échiquier politique (contre 26 en février dernier à l’adresse du président Joe Biden), pour signer une lettre datée du 14 octobre à l’intention du chef de la diplomatie étasunienne Antony Blinken. Objectif : requérir son soutien en faveur du « droit du peuple du Sahara occidental à l’autodétermination », ainsi que pour « plaider pour la libération des prisonniers politiques et protéger la liberté d’expression pour chaque Marocain et Sahraoui ».

 

S’appuyant sur la déclaration faite le 1er juillet par la rapporteure spéciale des Nations Unies, Mary Lawler qui a exhorté le Maroc à « cesser toutes représailles » à l’égard des militants indépendantistes et des journalistes, la nouvelle initiative du sénateur républicain de l’Oklahoma qui s’était farouchement opposé à la reconnaissance par Washington de la souveraineté du Maroc sur le territoire, est d’aviser le Département d’Etat pour inscrire le monitoring des droits de l’Homme à l’ordre du jour du prochain renouvellement du mandat de la Minurso qui a fait l’objet récemment d’un briefing devant le Conseil de sécurité des Nations Unies.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Le Desk En continu