logo du site ledesk

Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
En continu

Diplomatie
Expulsion de l’Imam Iquioussen: le Maroc retire le laissez-passer consulaire

31.08.2022 à 15 H 30 • Mis à jour le 31.08.2022 à 15 H 32 • Temps de lecture : 1 minutes
Par

D'après des informations révélées par la radio française Europe 1, le Maroc a décidé de suspendre ce mardi soir le laissez-passer consulaire permettant l'expulsion de l'imam Hassan Iquioussen. Europe 1 cite plusieurs sources à Rabat.


On fait savoir que s'il est arrêté, Iquioussen ne peut plus être expulsé pour le moment, même si selon plusieurs sources policières françaises, les discussions se poursuivent entre la France et le Maroc. La même source fait savoir que laissez-passer consulaire avait déjà été délivré par le Maroc, le 1er août 2022. Il disposait d'une validité d'une soixantaine de jours.


Une information contredisant de ce fait ce qu'avait précédemment publié Le360, avançant que le laissez-passer consulaire n'avait pas encore été accordé. On faisait savoir, citant une source proche du dossier, qu'un écrit avait été adressé par le Maroc pour expliquer aux autorités française que l'expulsion vers le Maroc de Iquioussen n'était plus à l'ordre du jour, en raison de sa suspension par le tribunal administratif de Paris.


« Il serait incompréhensible que ce document qui n'a d'autre fonction que d'officialiser la reconnaissance par le Maroc de la nationalité de Hassan Iquioussen soit suspendu. Comment peut-on reconnaître la nationalité d'un de ses ressortissants un jour et ne plus la reconnaître le lendemain ? », s'emporte auprès d'Europe 1 l'entourage de Gérald Darmanin, ministre français de l'Intérieur.


Même si né en France, l'imam Hassan Iquioussen avait renié sa nationalité française, après avoir atteint la majorité. Il ne détient maintenant que la nationalité marocaine.


Une situation qui pourrait s'avérer complexe, les tensions n'étant pas au beau fixe entre Rabat et Paris actuellement, en raison de la crise des visas, mais aussi et surtout, au sujet de la question du Sahara où le Maroc demande plus de clarté à la France...


Pour rappel, inscrit dans la liste des personnes recherchées, Iquioussen demeure toujours en fuite en France. Des sources médiatiques indiquent qu'il pourrait s'être réfugié en Belgique. La police belge est aussi à la recherche, fait-on savoir.

encontinu - ©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Le Desk En continu