S'abonner
Se connecter
logo du site ledesk

Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
En continu

Économie
Hausse de 23,9 % des exportations nationales au premier trimestre 2023

06.04.2023 à 11 H 12 • Mis à jour le 06.04.2023 à 11 H 12 • Temps de lecture : 1 minutes
Par

Selon le Haut commissariat au Plan (HCP), le volume des exportations nationales des biens et services, soutenu par le bon comportement des services voyage, aurait augmenté de 23,9 % en variation annuelle au premier trimestre 2023.


Le HCP, qui vient de publier son Point de conjoncture du premier trimestre 2023, en plus de ses perspectives pour le deuxième trimestre, souligne qu’en valeur, l'augmentation des exportations de biens aurait atteint 7,9 % en variation annuelle, traduisant principalement un effet-prix positif à l’export et une demande extérieure relativement plus résiliente, particulièrement pour le secteur automobile.


La même source précise que les exportations dans le secteur automobile auraient été soutenues par les ventes des segments construction et câblage, en lien avec la reprise du marché de l’automobile en zone euro, et favorisée, entre autres, par l’atténuation des pressions sur les chaînes d’approvisionnement et une plus grande disponibilité des intrants.


Les ventes extérieures des produits électriques et électroniques, suivies par celles de l’industrie du textile et cuir auraient également contribué positivement à la hausse des exportations globales. A l’inverse, les expéditions des phosphates et de leurs dérivés, notamment les engrais naturels et chimiques et l’acide phosphorique, auraient reflué, pénalisées par un retrait de la demande étrangère qui leur est adressée.


Les importations des biens en valeur se seraient, pour leur part, appréciées de 11,6 % en variation annuelle, sous-tendues par la hausse, quoique moins soutenue, de la facture énergétique, fait savoir le HCP, notant que cette dernière aurait été alimentée par les achats de gasoils et fuels, de gaz de pétrole et autres hydrocarbures.


Hors énergie, les importations auraient été tirées par les acquisitions des biens d’équipement industriel et, dans une moindre mesure, par celles des biens alimentaires comme le maïs, les produits laitiers et le sucre et des biens de consommation, notamment les voitures de tourisme et leurs pièces détachées.


La hausse plus significative des importations, en valeur, par rapport aux exportations aurait accentué le déficit de la balance commerciale des biens et engendré un recul du taux de couverture de 2 points, par rapport à la même période de 2022, pour atteindre 58,4 % au premier trimestre 2023, estime le HCP.

encontinu - ©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Le Desk En continu