Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
En continu

Justice
Hirak rifain: « verdict choquant » en appel pour Human Rights Watch

10.04.2019 à 16 H 36 • Mis à jour le 11.04.2019 à 01 H 31
Par La rédaction

« Verdict choquant ». C’est en ces termes que l’organisation Human Rights Watch qualifie les dernières condamnations en appel des détenus du Hirak et du journaliste Hamid El Mahdaoui. Le 6 avril, la Cour d’appel de Casablanca confirmait les lourdes peines de prison prononcées contre près de 40 personnes ayant participé aux manifestations du mouvement contestataire rifain à Al Hoceima. HRW rappelle que ces verdicts ont été prononcés, en dépit des allégations de torture formulées par les détenus et relayées par l’ONG.


Parmi les détenus du Hirak, El Mahdaoui, ancien patron de Badil.info, condamné pour ne pas avoir dénoncé « une menace qui pesait sur la sécurité du pays ». Une accusation que HRW qualifie par ailleurs de « douteuse ». Pour  Sarah Leah Whitson,  directrice de la division Moyen-Orient et Afrique du Nord à HRW, « ce verdict choquant, qui maintient jusqu’à 20 ans de prison pour les manifestants du Hirak, est en partie fondé sur des aveux entachés de suspicions de torture et de contrainte », précisant que « cet accès de vengeance contre des activistes risque de se retourner contre le Maroc alors que dans la région, la colère populaire se répand dans les rues », conclut-elle.

Par La rédaction
Le Desk En continu