S'abonner
Se connecter
logo du site ledesk

Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
En continu

Partenariat
Infrastructures durables : nouvel accord entre le Fonds Mohammed VI pour l’investissement et IFC

15.06.2023 à 10 H 36 • Mis à jour le 15.06.2023 à 10 H 36 • Temps de lecture : 2 minutes
Par
IFC - Fonds Mohammed VI pour l'investissement

Nouvelle alliance en faveur du développement durable. Ce mardi,  le Fonds Mohammed VI pour l’Investissement et la Société financière internationale (IFC) ont signé un partenariat visant à identifier et financer les infrastructures durables au Maroc. Cet accord, qui vise notamment les projets à fort impact dans des secteurs stratégiques fournit ainsi un nouveau cadre où les deux acteurs pourront avancer et renforcer leur collaboration, expliquent les deux institutions dans un communiqué.


Plus concrètement, le Fonds Souverain et IFC «  identifieront des projets d'infrastructure et mèneront des actions conjointes avec les parties prenantes pour les structurer en projets viables, respectant les meilleurs standards environnementaux, sociaux et de gouvernance pour mobiliser les capitaux privés et stimuler une croissance inclusive et durable », étaye la même source.


Un autre volet de coopération : « IFC appuiera la mise en place d’un sous-fonds Infrastructure du Fonds Mohammed VI pour l’Investissement ouvert aux partenaires marocains et internationaux, en partageant les meilleures pratiques en matière de structuration, de gouvernance et de financement de projets d’infrastructures responsables », ajoute la même source.


Pour Mohamed Benchaâboun, directeur général du Fonds Mohammed VI pour l’Investissement, « Ce partenariat avec IFC répond aux objectifs du Fonds Mohammed VI pour l’Investissement d’attirer à ses côtés des investisseurs nationaux et internationaux de premier plan pour contribuer aux projets d’investissement à venir et démultiplier les fonds propres investis ». Toujours selon lui, en plus de permettre « d’élargir la palette d’outils disponibles pour la conception et la structuration de projets d’infrastructures viables sous forme de partenariats publics privés  », cet accord « témoigne enfin de l’intérêt fort d’IFC pour le secteur des infrastructures au Maroc et sa confiance dans la démarche adoptée par le Fonds, ses structures managériales et son modèle de gouvernance ».


Quant à elle, IFC réitère à travers ce nouveau partenariat son engagement à « accompagner le gouvernement du Maroc pour mobiliser l’investissement privé dans le secteur des infrastructures », a souligné Sérgio Pimenta, vice-président régional d'IFC pour l'Afrique. Une forte volonté commune animée par la conscience du « rôle clé que joue le secteur des infrastructures dans l'économie marocaine, nécessitant des investissements substantiels qui requièrent une participation accrue du secteur privé en complément des fonds publics ».


Il est à noter que ce partenariat n’est que la toute récente étape dans la collaboration entre le Maroc et IFC. Cette dernière a déjà investi « plus de 200 millions de dollars sur les trois dernières années dans des projets d'infrastructures durables au Maroc ». Et l’accord signé cette semaine, à son tour,  s'inscrit dans « la continuité du protocole d'accord signé entre IFC et le ministère de l'Economie et des Finances en juin 2021 pour appuyer la mise en place du Fonds et aider à identifier des projets à fort impact ainsi que de potentiels investisseurs ».

encontinu - ©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Le Desk En continu