Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
En continu

Proche-Orient
Israël entreprend la démolition de maisons en limite de Jérusalem

22.07.2019 à 10 H 17 • Mis à jour le 22.07.2019 à 10 H 17
Par Reuters

Les forces israéliennes ont entrepris lundi matin la démolition d’habitations situées à proximité du mur frontalier dans les faubourgs de Jérusalem, malgré les protestations des Palestiniens et les critiques de la communauté internationale.


Des bulldozers, accompagnés de centaines de soldats et de policiers israéliens, sont arrivés à Sour Baher, village palestinien situé en lisière de Jérusalem-Est, dans un secteur conquis par l’armée israélienne lors de la guerre de six-jours en 1967.


Les Palestiniens redoutent que la démolition d’habitations et autres bâtiments près de la clôture frontalière ne crée un précédent pour d’autres localités situées sur le parcours du mur frontalier, qui sinue au fil de plusieurs centaines de kilomètres à travers la Cisjordanie occupée.


Ces démolitions constituent le dernier acte en date des dissensions sur l’avenir de Jérusalem, ville où vivent plus de 500 000 Israéliens et 300 000 Palestiniens et qui abrite des sanctuaires de grandes trois religions monothéistes, le judaïsme, le christianisme et l’islam.


« Depuis deux heures du matin, ils (les militaires) évacuent les habitants de chez eux, par la force, et ont entrepris de disposer des pains d’explosifs dans les maisons qu’ils veulent détruire », a déclaré Hamada Hamada, chef de communauté à Sour Bahr. Les travaux sont filmés et photographiés par des militants palestiniens, israéliens et internationaux qui se sont mobilisés pour tenter de stopper les démolitions.


En juin, la Cour suprême israélienne a estimé que les maisons dans ce secteur enfreignaient une interdiction de construction. La date limite fixée aux habitants pour démanteler les bâtiments visés a expiré vendredi.

Par Reuters
Le Desk En continu