Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
En continu

Covid-19
La CDT nie avoir été consultée pour les prélèvements sur salaires des fonctionnaires

15.04.2020 à 17 H 26 • Mis à jour le 15.04.2020 à 17 H 26
Par

Le 14 avril, Saâdeddine El Othmani annonçait aux membres du gouvernement sa décision de ponctionner à hauteur d’un jour payé par mois, et ce durant les mois d’avril, mai et juin, les salaires des fonctionnaires au profit du Fonds spécial dédié à la gestion de la pandémie du Covid-19.


Dans sa lettre, le Chef du gouvernement rappelait que cette décision a été prise suite à une concertation avec les centrales syndicales les plus représentatives.


Ce 15 avril, une lettre de la CDT adressée au Chef du gouvernement dément toute participation de leur organe à la prise de décision.


La centrale syndicale précise que suite à leur rencontre avec le Chef du gouvernement le 30 mars, aucun point de l’ordre du jour ne faisait mention d’un quelconque prélèvement sur les salaires des fonctionnaires.


« Il n’a également à aucun moment été question de discussion concernant ce point lors de notre réunion », fait savoir la CDT. Pour le syndicat, cette décision prise par Saâdeddine El Otmani est « unilatérale » et, loin d’être une initiative volontaire et solidaire, serait un prélèvement à caractère « obligatoire ».


Dans sa lettre, la CDT ajoute qu’elle n’est pas contre la contribution au Fonds spécial, à condition qu’elle ne prenne pas la forme de prélèvements obligatoires, d’autant plus que certains secteurs qui se retrouvent en première ligne ont besoin d’être encouragés dans leur exercice, au lieu de subir des réductions de revenus.


©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par @soufianesbiti
Le Desk En continu