Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
En continu

Polémique
« La La Land » financé par des colons israéliens

28.02.2017 à 12 H 36 • Mis à jour le 28.02.2017 à 12 H 36
Par

La magazine Mamon a révélé que le blockbuster américain avait aussi « un angle israélien » : le financement du film à hauteur de plusieurs millions de dollars par la Banque Hapoalim, à travers sa filiale californienne BHI spécialisée dans les productions de télévision et de films comme Star Trek, Jurassic World ou Batman, mais aussi dans les start-ups de la Silicon Valley ayant des liens avec Israël. « Le prêt accordé par la banque a déjà été entièrement remboursé par les producteurs avant même la sortie du film, et l’accord de financement n’a pas mentionné une assurance pour la banque d’un revenu supplémentaire dépendant du succès du film », rapporte Israel Valley. Le film avait déjà récolté 4,1 millions de dollars à la fin de la première semaine de sortie dans les salles à la mi-décembre, et depuis plus de 68 millions de dollars ont été encaissés. Ces revenus devraient croître après avoir remporté les Golden Globes et les six Oscars. Mais l’information relayée par des médias israéliens suscite déjà une vive polémique sur les réseaux sociaux : la banque Hapoalim est aussi le bras financier de la colonisation israélienne qui est de plus régulièrement accusée de discrimination à l’égard des Palestiniens. Le Danemark avait d’ailleurs blacklisté l’institution financière pour ces raisons, avait rapporté Haaretz. Le mouvement BDS n’est pas étranger à l’accusation qui relativise la douce romance du film de Damien Chazelle.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Le Desk En continu