Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
En continu

Maroc-Espagne
La marine espagnole mobilisée à Melilla en dissuasion des projets piscicoles marocains

22.01.2022 à 12 H 39 • Mis à jour le 22.01.2022 à 12 H 39
Par

De sources militaires, le média El Confidencial Digital (ECD) affirme que depuis au moins plusieurs semaines, les navires de la marine espagnole ont reçu des instructions pour intensifier leur présence dans les eaux entourant Melilla, et sur les routes maritimes qui relient l’enclave à la péninsule ibérique.


Le renforcement de la présence navale militaire dans cette zone a été adopté après que le Maroc a lancé un appel d’offres pour l’installation de deux fermes piscicoles dans des eaux proches de la route suivie par les ferries qui naviguent entre Melilla et Almería, note la même source.


El Confidencial révélait en novembre cette autorisation des autorités marocaines, « ce qui pourrait ouvrir un autre conflit avec l’Espagne similaire à celui des Iles Chafarinas (Jaâfarines »). Le Maroc avait autorisé la société Mediterranean Aquafarm à construire une ferme aquacole non loin les îles Chafarinas.


Divers navires participent à ces missions de dissuasion autour de Melilla, principalement basés à Carthagène : c’est le cas des deux patrouilleurs de la classe Descubierta, le Infanta Elena et le Infanta Cristina, qui naviguent également et assurent le service aux garnisons militaires situés dans les îlots et présides la côte marocaine, tels que les Chafarinas, les îles Alhucemas et le rocher de Vélez de la Gomera.


Le navire d’action maritime Audaz est également basé à Carthagène, qui, comme l’a récemment rapporté Vozpópuli, a rejoint Melilla début janvier. L’état-major de la Défense espagnol a publié des photos de l’ Audaz et a précisé qu’il effectuait une mission de surveillance maritime et une « présence navale dans les eaux territoriales sous souveraineté espagnole ».


L’enclave de Melilla a des connexions maritimes avec Malaga, Motril et Almeria. Les ferries partent du port de Melilla, en direction de l’est, et naviguent vers le nord, parallèlement au cap Tres Forcas, qui est un territoire marocain. Les bateaux qui vont à Malaga contournent le cap à l’ouest et ceux de Motril et d’Almería continuent initialement vers le nord.


Selon El Confidencial, l’installation des fermes piscicoles autorisées par le Maroc pourrait interférer avec la route maritime que suivent les ferries, du moins ceux qui relient Melilla et Almería.


Le passage des navires de la marine espagnole dans cette zone permettra, tout d’abord, de contrôler s’il y a des avancées concrètes dans le démarrage des fermes piscicoles que le Maroc projette, et de donner l’alerte s’il y en a, avance la même source.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Le Desk En continu