Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
En continu

Finances
Lancement à Rabat de l’Observatoire des délais de paiement

10.07.2018 à 16 H 59 • Mis à jour le 10.07.2018 à 16 H 59
Par La rédaction

Le lancement de l’Observatoire des délais de paiement (ODP) a eu lieu, mardi à Rabat, dans le cadre d’une rencontre entre le ministère de l’Economie et des finances et de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), organisée sous le thème « Climat des affaires et délais de paiement ».


Créé en application des dispositions de l’article 5 de la loi n° 49-15, l’Observatoire a pour objectif de réaliser des analyses d’études basées sur des observations statistiques concernant les pratiques des entreprises en matière des délais de paiement, a expliqué Zineb El Alaoui, chef de service à la Direction des entreprises publiques et de la privatisation (DEPP).


Au titre de l’année en cours, l’ODP procédera à la mise en place de son cadre organisationnel et de son secrétariat ainsi qu’à l’élaboration d’un plan de communication. En 2019, l’Observatoire élaborera son premier rapport et renforcera ses actions en matière d’analyse et de suivi des délais de paiement ainsi que les capacités de la DEPP, a ajouté El Alaoui.


L’ODP sera également chargé de la publication annuelle d’un rapport comportant le bilan de l’évolution des comportements des entreprises en termes de délais de paiement, a-t-elle fait savoir lors de cette rencontre, coprésidée par le ministre de l’Economie et des finances, Mohamed Boussaid et le président de la CGEM, Salaheddine Mezouar.


Cette rencontre a été l’occasion aussi de créer un comité ad-hoc chargé d’élaborer une feuille de route pour le déploiement de l’Observatoire des délais de paiement, l’élaboration de son règlement intérieur et la finalisation de son plan d’action au titre de 2018-2019.


Ont pris part à la rencontre notamment les membres de l’ODP, des représentants des ministères de l’Economie et des finances, de l’Intérieur et de l’Industrie, de Bank Al-Maghrib et du Groupement professionnel des banques du Maroc.

Par La rédaction
Le Desk En continu