Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
En continu

Covid-19
Le Maroc compte tirer sur sa LPL auprès du FMI

07.04.2020 à 12 H 37 • Mis à jour le 07.04.2020 à 12 H 37
Par

Le Maroc envisage d’utiliser au moins une partie de la ligne de précaution et de liquidité (LPL) d’environ 3 milliards de dollars dont il dispose auprès du Fonds monétaire international (FMI), car l’épidémie de coronavirus oblige les autorités à déplafonner les emprunts à l’international, ont déclaré deux sources concordantes à l’agence Bloomberg.


Si cette mesure est prise, ce serait la première fois que le royaume d’Afrique du Nord cherche à tirer des fonds de la ligne de crédit depuis que l’accord a été conclu avec le FMI en 2012. Le Maroc, qui avait initialement prévu 3 milliards de dollars d’emprunts internationaux pour 2020, pourrait maintenant chercher à obtenir le double de ce montant, selon les mêmes sources.



Outre la ligne de liquidité du FMI, d’autres options d’emprunt à l’étranger sont envisagées, notamment la vente d’obligations lorsque les signes de normalité reviendront sur le marché mondial, ajoute Bloomberg.



Lire aussi notre décryptage : Plan d’austérité : Benchaâboun fait marche arrière

Par
Le Desk En continu