logo du site ledesk

Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
En continu

Événement
Le Maroc présent en force au sommet mondial des gouvernements à Dubaï

29.03.2022 à 13 H 40 • Mis à jour le 29.03.2022 à 15 H 30
Par

Les travaux de la huitième session du sommet mondial des gouvernements, la première et la plus grande plateforme au monde pour l’industrie du futur, et un modèle pour les gouvernements du futur, ont débuté, mardi à Dubaï, aux Émirats arabes unis.


Le Maroc prend part aux différents travaux de ce sommet, avec une délégation qui comprend notamment Nadia Fettah Alaoui, ministre de l’Économie et des Finances, Ghita Mezzour, ministre de la Transition numérique et de la Réforme de l’administration, et Mohamed Mehdi Bensaid, ministre de la Jeunesse, de la Culture et de la Communication.


Le sommet réunit également 4 000 participants, dont de hauts responsables gouvernementaux, des experts et des dirigeants du secteur privé provenant de plus de 170 pays.


Abritée par l’espace « Expo Dubaï », la session de cette année, qui se tient sous le thème « Prévoir les gouvernements du futurs », connaît également la participation des représentants de 30 organisations internationales.


A travers plus de 100 séances principales, interactives et de dialogue, le sommet passera en revue, deux jours durant, les principaux défis mondiaux actuels et futurs, les moyens d’améliorer les performances des gouvernements et de renforcer leur capacité à anticiper les changements rapides et à s’y préparer, ainsi que de concevoir des solutions pour l’amélioration de la vie des sociétés.


Le sommet portera également sur les perspectives d’évolutions futures dans les différents secteurs scientifiques, technologiques, médicaux et sociétaux, et sur les manières de les investir et de les orienter dans l’intérêt des sociétés et d’assurer la construction d’un avenir durable pour les générations futures.


Les intervenants lors des activités et séances de ce sommet sont au nombre de 50 participants dont de hauts dirigeants mondiaux, des chefs de gouvernement, des ministres, de hauts fonctionnaires des organisations et organismes internationaux, des experts, des scientifiques, des chefs d’entreprises privées, des penseurs et des futuristes.


Selon l’agence de presse des Émirats arabes unis WAM, quinze forums mondiaux seront organisés en marge des travaux du sommet dans le but de discuter des tendances mondiales les plus importantes dans les secteurs vitaux qui contribuent à renforcer les plans de démarrage d’un nouveau contrat gouvernemental, et de définir des politiques, des stratégies et des plans futurs qui consolident la disponibilité et la flexibilité des gouvernements pour la prochaine étape de développement.


Pour la première fois, cette année, le sommet lance des forums pour débattre des tendances mondiales les plus marquantes de la décennie en cours, en accueillant le Forum mondial sur les crypto-monnaies, en reconnaissance de la croissance des transactions financières dans ce sens, la première Rencontre arabe des jeunes leaders, une plate-forme permettant aux jeunes arabes d’explorer les perspectives d’avenir, ainsi que le Forum de l’administration du gouvernement arabe, qui examine les moyens de promouvoir l’action gouvernementale arabe et de la conduire vers des horizons futurs.


Le sommet accueillera également le forum sur la cybersécurité dans l’aviation, le forum sur le changement climatique, le forum mondial de l’énergie, le forum mondial sur la santé, le forum sur les objectifs de développement durable, le forum des services gouvernementaux, le forum des femmes au gouvernement et le forum sur l’égalité entre les sexes.


Se tiendra également en marge du sommet la quatrième réunion ministérielle du forum de l’alliance pour la sécurité, qui comprend les Émirats arabes unis, le Maroc, la France, l’Italie, l’Espagne, la Slovaquie, Israël, le Sénégal, le Singapour et le Bahreïn.


La réunion abordera un certain nombre de sujets liés à la lutte contre l’extrémisme et le terrorisme, la lutte contre les crimes transnationaux et les moyens efficaces de réduire les défis qui en découlent.


« L’Alliance internationale de sécurité » a été lancée à Abou Dhabi en 2017 et son secrétariat général est hébergé par le ministère de l’Intérieur des Émirats arabes unis. Elle sert de groupe de travail international pour lutter contre la criminalité transnationale organisée et les crimes d’extrémisme par le biais de projets coopératifs et par l’échange d’expériences sur les pratiques appliquées dans ces pays.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Le Desk En continu