Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
En continu

Palestine
Le Maroc sera représenté à Bahreïn pour la présentation du Plan Kushner

24.06.2019 à 21 H 26 • Mis à jour le 25.06.2019 à 03 H 29
Par Issam El Yadari

Indécis jusqu’à la veille de la tenue de la conférence organisée dans la capitale bahreinie destinée à la présentation du « deal du siècle » par les Etats-Unis, le Maroc a finalement fait savoir qu’il enverra un émissaire.

 

« A l’invitation des gouvernements du Royaume du Bahreïn et des Etats Unis d’Amérique, un cadre du ministère de l’Economie et des Finances du Royaume du Maroc prendra part aux travaux de « l’Atelier sur la paix et la prospérité », les 25 et 26 juin 2019, à Manama (Bahreïn) », indique le porte-parole du Ministère des affaires étrangères et de la coopération internationale (MAECI).


Faouzi Lakjaâ, directeur du budget au sein du ministère de l’Economie, a déjà fait la déplacement à la réunion des ministres arabes des Finances et qui intervient en exécution de la résolution de la réunion d’urgence des ministres arabes des affaires étrangères, tenue le 21 avril dernier dans la capitale égyptienne, avec notamment la participation du président palestinien Mahmoud Abbas.


La réunion portait essentiellement sur l’examen de la mise en œuvre d’un filet de sécurité financière pour l’Autorité palestinienne, afin de lui permettre de faire face aux sanctions financières et économiques israéliennes


« La participation à cet atelier technique et sectoriel, se fait aux côtés de plusieurs pays arabes, africains et européens, ainsi que de nombreuses organisations régionales et internationales », ajoute le porte-parole.


« Cette participation se fait sur la base de la position constante et inchangée du Royaume du Maroc, en faveur d’une solution de deux Etats, vivant côte à côte dans la paix et la stabilité, garantissant l’instauration d’un Etat palestinien indépendant, souverain et viable, dans les frontières du 4 juin 1967, ayant Jérusalem Est comme capitale », souligne-t-on de même source.

Par Issam El Yadari
Le Desk En continu