Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
En continu

Emploi
Le taux de chômage à 12,8% au second trimestre, selon le HCP

03.08.2021 à 10 H 31 • Mis à jour le 03.08.2021 à 10 H 31
Par

Le taux de chômage s’est accru de 0,5 point entre les deuxièmes trimestres de 2020 et de 2021, passant de 12,3 % à 12,8 % au niveau national, selon le Haut-Commissariat au Plan (HCP).


Ce taux a enregistré une forte hausse en milieu urbain, passant de 15,6 à 18,2 %, et une baisse en milieu rural de 7,2 % à 4,8 %, précise le HCP dans une note d’information relative à la situation du marché de travail au T2-2021.


Ce taux a enregistré une hausse modérée parmi les hommes, de 11,3 % à 11,9 %, et les femmes, de 15,6 % à 15,9 %. Il a connu une baisse de 2,6 points parmi les jeunes âgés de 15 à 24 ans, passant de 33,4 % à 30,8 %.


S’agissant des diplômés, le taux de chômage a enregistré une hausse de 2,2 points, passant de 18,2 % à 20,4 % entre les deuxièmes trimestres de 2020 et de 2021, précise le HCP, notant que le taux de chômage des diplômés de niveau supérieur est passé à 25,3 % et le taux de chômage des diplômés de niveau moyen à 17,6 %.


Le nombre de chômeurs a augmenté de 128 000 personnes entre le deuxième trimestre de l’année 2020 et celui de 2021, passant de 1 477 000 chômeurs à 1 605 000, ce qui correspond à une augmentation de 9 %. Cette hausse résulte d’une réduction de 100.000 chômeurs en milieu rural et d’une augmentation de 228 000 en milieu urbain.


Par ailleurs, le volume des actifs occupés en situation de sous-emploi a baissé de 360 000 au niveau national, entre T2-2020 et T2-2021, passant de 1 359 000 à 999 000 personnes, de 753.000 à 551.000 personnes dans les villes et de 606 000 à 448 000 à la campagne.


Le taux de sous-emploi est ainsi passé de 13 % à 9,2 % au niveau national, de 12,2 % à 8,9 % en milieu urbain et de 14,1 % à 9,5 % en milieu rural, tandis que le volume de la population active occupée en situation de sous-emploi lié au nombre d’heures travaillées, a baissé à 470 000 personnes au niveau national.


Ladite note fait, également, ressortir que la population active occupée en situation de sous-emploi lié à l’insuffisance du revenu ou à l’inadéquation entre la formation et l’emploi exercé est passée de 402 000 à 529 000 personnes au niveau national. Le taux correspondant est passé de 3,8 % à 4,9 %.


Les catégories de la population qui ont connu les plus grandes baisses du taux de sous-emploi sont les personnes âgées de 25 à 34 ans (-4,4 points), les personnes n’ayant aucun diplôme (-4,3 points) et les hommes (-3,8 points).

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Le Desk En continu