S'abonner
Se connecter
logo du site ledesk

Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
En continu

Education
Les modules de compétences seront généralisés dans l’enseignement supérieur

15.05.2024 à 01 H 16 • Mis à jour le 15.05.2024 à 01 H 16 • Temps de lecture : 1 minutes
Par et

Des modules de soutien aux compétences linguistiques, personnelles et horizontales seront généralisés, dès la prochaine rentrée universitaire, dans les établissements d'enseignement supérieur, a indiqué, mardi à la Chambre des Conseillers, le ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de l'Innovation, Abdellatif Miraoui.


En réponse à une question orale du groupe du Rassemblement National des indépendants (RNI) sur « l'adaptation de la formation universitaire aux exigences du marché du travail », Miraoui a expliqué que le gouvernement accorde une importance capitale au renforcement des compétences linguistiques, des aptitudes personnelles et des compétences horizontales des étudiants universitaires.


Pour cette fin, le gouvernement a tenu à inclure des modules dans l'architecture pédagogique des établissements à accès ouvert durant l'année universitaire en cours, afin de suivre les mutations qu'a connues le marché du travail, a-t-il précisé.


Le ministre a rappelé les nouvelles dispositions de la réforme pédagogique globale et intégrée, notamment la « mise en place de manière conjointe avec les acteurs socioéconomiques des parcours de formation, l'institutionnalisation des programmes de mobilité des étudiants aux niveaux national et international en vue d'enrichir l'expérience académique et de vie estudiantine, l'intégration du supplément au diplôme comme document donnant une visibilité claire sur la formation de l'étudiant, la création d'espaces de codage Code 212 pour renforcer les capacités numériques des jeunes et la généralisation des centres de carrières pour les étudiants ».


Le ministère a conclu des partenariats avec un nombre de secteurs départementaux et de représentants du secteur privé pour notamment former 100 000 lauréats à l'horizon 2025, parmi des ingénieurs, des cadres moyens et des techniciens, dans le secteur de l'industrie, a fait savoir Miraoui.

encontinu - ©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par et
Le Desk En continu