S'abonner
Se connecter
logo du site ledesk

Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
En continu

Histoire
L’ex-impératrice d’Iran, Farah Pahlavi parle de sa relation particulière avec le Maroc

29.09.2022 à 22 H 31 • Mis à jour le 29.09.2022 à 22 H 59 • Temps de lecture : 1 minutes
Par

Farah Diba Pahlavi, ancienne impératrice d’Iran était, mercredi, l’invitée de l’émission « Malard en liberté » sur i24NEWS, où elle a fait référence à sa relation particulière avec le Maroc : « Quand je vais au Maroc, ça me rapproche un peu plus de mon pays, l’Iran », a-t-elle déclaré.


L’ex impératrice est ensuite revenue sur le rapport qu’entretenait le Maroc avec l’Iran à l’époque du Shah : « J’ai beaucoup de souvenirs avec feu Sa Majesté Hassan II qui était très proche de nous. On avait voyagé au Maroc, et il était venu en Iran. Et même après la mort du roi [ ndlr : Shah d’Iran ], j’étais au Caire et Sa majesté Hassan II était magnifique, il m’envoyait des choses par avion », a-t-elle raconté.


En 1981, Téhéran a rompu toutes relations diplomatiques avec Rabat en réponse à la décision du roi Hassan II d’accorder l’asile au Shah Mohammad Reza Pahlavi, époux de Farah Diba Pahlavi en exil.


Le soutien militaire du Hezbollah au Polisario justifie selon Rabat sa nouvelle rupture diplomatique en 2018 avec Téhéran. Comme nous le rapportions précédemment, le ministre des Affaires étrangères Nasser Bourita avait rejeté que la rupture soit en lien « ni avec le peuple iranien, ni avec le chiisme - à peine toléré au Maroc - mais exclusivement avec cette alliance entre l'Iran et le Polisario », rappelant que « le Maroc a repris ses relations diplomatiques avec l'Iran en 2014, alors qu'il était en crise avec des pays amis du Maroc ».

encontinu - ©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Le Desk En continu