Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
En continu

Coopération
L’UE lance un projet de migration circulaire entre le Maroc et l’Espagne

20.09.2019 à 11 H 19 • Mis à jour le 20.09.2019 à 11 H 19
Par La rédaction

L’Union européenne (UE) a lancé, jeudi à Rabat, un projet de migration légale circulaire entre le Maroc et l’Espagne baptisé « Jeunes générations en tant qu’agents de changement », au profit de 100 licenciés marocains qui suivront des études de Master en Espagne touchant des sujets prioritaires pour le développement socio-économique du Maroc.


Financé par l’UE et coordonné par le Service espagnol pour l’internationalisation de l’éducation (SEPIE), ce projet pilote établit une structure de migration légale avec le Maroc, articulée en trois phases principales : préparation au départ, mobilité en Espagne et réintégration après le Master avec implantation de projets entrepreneuriaux au retour au Maroc.


Cette initiative pilote de migration légale de l’Instrument d’Association pour la Mobilité (MPF) de la Commission européenne est dotée d’une enveloppe budgétaire de plus de 2,5 millions d’euros.


Il ne s’agit pas d’un programme classique de bourses. Une fois le Master achevé, les dix meilleurs diplômés bénéficieront d’une aide financière pour lancer leurs propres projets, et d’un suivi afin de faciliter leur nouvelle implantation entrepreneuriale au Maroc ?


Concernant les domaines de formation établis par la partie marocaine selon les priorités pour le développement socio-économique du Royaume, ce projet a suscité un grand intérêt auprès des universités espagnoles qui ont offert plus de 700 places dans 165 Master, couvrant 20 secteurs tels que le génie énergétique, les énergies renouvelables, la biotechnologie, les industries alimentaires, la gestion touristique ou l’économie sociale et solidaire, entre autres.

Par La rédaction
Le Desk En continu