Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
En continu

Investissement
L’usine rwandaise de Pharma Cooper opérationnelle en juillet 2020

14.01.2020 à 13 H 54 • Mis à jour le 14.01.2020 à 13 H 54
Par

L’usine pharmaceutique d’antibiotiques de Cooper Pharma installée au Rwanda sera opérationnelle en juillet, selon la presse locale.


La construction de l’usine marocaine dans la zone économique spéciale de Kigali sur 20 000 mètres carrés avait démarré en 2017.


D’ici juillet, le fluide intraveineux (IV) sera produit dans sa phase initiale, en attendant la production future d’antibiotiques.


Les liquides intraveineux (généralement connus sous le nom de ”  IV “ ) sont des liquides administrés à un patient dans un état de santé critique pour remplacer l’eau, le sucre et le sel nécessaires en cas de maladie grave ou d’opération, et qui ne peut pas manger ou boire normalement.


Ce projet d’usine pharmaceutique en deux phases fait partie des 21 accords qui ont été signés entre le Maroc et le Rwanda en octobre 2016 lors d’une visite de 3 jours du Roi Mohammed VI dans le pays.


Au départ, le gouvernement avait courtisé la société pharmaceutique marocaine pour la fabrication d’une gamme de médicaments, y compris la production de poches intraveineuses sans PVC, de doses solides orales et de tous les comprimés, y compris les analgésiques, et d’antibiotiques.


La première phase devait coûter 6 millions de dollars et donner du travail à plus de 40 experts médicaux locaux.


« Le gouvernement nous a demandé de commencer avec les fluides IV et jusqu’à présent, les travaux de construction de la ligne IV, d’une valeur de 2 millions de dollars, sont en cours de finalisation. Nous prévoyons de commencer la production au cours du deuxième trimestre de cette année », a déclaré le Dr Danny Mutembe, pharmacien et représentant de Cooper Pharma au Rwanda.


Il a révélé que le taux d’exécution du projet est de 70 % et qu’après le deuxième trimestre et l’avancement de la production IV, l’usine commencera la production d’antibiotiques dès que possible.


Dans sa pleine phase opérationnelle, l’usine devrait aider le Rwanda à réduire les dépenses d’importation de médicaments.


De nombreuses sociétés pharmaceutiques ont été réticentes à établir leurs franchises au Rwanda, mais Cooper Pharma dirigée par Ayman Cheikh Lahlou, et Apex Biotech Ltd, détenue conjointement par des investisseurs rwandais et bangladais, sont les premières à avoir installé des filiales au Rwanda.

Par
Le Desk En continu