S'abonner
Se connecter
logo du site ledesk

Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
En continu

Résultats
Lydec: un chiffre d’affaires en hausse de 1,4 % par rapport à 2021

23.02.2023 à 10 H 02 • Mis à jour le 23.02.2023 à 10 H 02 • Temps de lecture : 2 minutes
Par

Le chiffre d’affaires de Lydec au titre de l’année 2022 s’est élevé à 7, 38 milliards de dirhams (MMDH), en hausse de 1,4 % par rapport à 2021, déclare le Conseil d’administration de Lydec, réuni ce mardi à Casablanca.


Quant au chiffre d’affaires du quatrième trimestre 2022, celui-ci s’élève à 1,88 MMDH, en baisse de 3,4 % par rapport au quatrième trimestre 2021. Cette tendance s’explique par« la baisse importante des ventes d’eau en lien avec le stress hydrique et ce, malgré une reprise partielle des ventes d’électricité aux clients industriels et patentés (cafés, restaurants. etc) », fait-on savoir.


Dans le détail, le chiffre d'affaires d'électricité au cours du 4ème trimestre de l'année 2022 s'établit à 1,16 MMDH, en hausse de 0,1 % par rapport à la même période de l'année précédente. Concernant les ventes, celles-ci affichent une stagnation par rapport à 2021, « en raison de la reprise partielle de l'activité des industriels, atténuée par l abaisse des ventes aux administrations », explique la source.


Le chiffre d'affaires d'eau potable au cours de la même période a quant à lui, atteint 330 millions de dirhams (MDH), en baisse de 2,7 MDH par rapport à la même période de l'année précédente. Par ailleurs, les volumes en eau vendus enregistrent une baisse de 3,5 % sur cette même période.


Le Conseil d'administration, a également détaillé les principaux faits marquants de l’année 2022.


D’une part, la forte mobilisation de Lydec pour faire face au stress hydrique avec notamment la finalisation des travaux de sécurisation de l'alimentation en eau potable de la vile de Casablanca pour un montant de 108 MDH.


Il a également été question d'une mise en service de deux réservoirs de stockage au niveau de Mansouria et de Bouskoura  pour un coût global de 50 MDH, et d'un déploiement d'un large dispositif de communication et de sensibilisation à la préservation de la ressource visant toutes les parties prenantes (clients, médias, société civile…), fait-on savoir.


D’autre part, l'année 2022 a été marquée par la finalisation d'importants projets de traitement des eaux usées, avec la réhabilitation de la station de traitement des eaux usées des Abattoirs de Casablanca pour un montant de 32 MDH et la construction de la station d'épuration des eaux usées du Parc industriel de Nouaceur - Sapino - pour un coût de 66,44 MDH.

encontinu - ©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Le Desk En continu