S'abonner
Se connecter
logo du site ledesk

Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
En continu

Espagne
Madrid corrige la boulette de Sánchez sur les 45 MM€ à investir au Maroc

23.02.2024 à 00 H 02 • Mis à jour le 23.02.2024 à 00 H 02 • Temps de lecture : 2 minutes
Par

Madrid a précisé jeudi 22 février que les investissements au Maroc de 45 milliards d'euros auxquels le président du gouvernement, Pedro Sánchez, a fait référence lors de sa visite à Rabat font référence à des investissements marocains qui impliquent des contrats auxquels Les entreprises espagnoles peuvent choisir, mais il ne s’agit pas d’un investissement espagnol, rapporte l'agence de presse EFE.


Sánchez a évoqué ce montant lors de la conférence de presse qu'il a donnée à la fin de sa visite au Maroc, au cours de laquelle il a été reçu par le roi Mohammed VI.


Devant les journalistes, le chef de l'exécutif espagnol a souligné l'évolution des échanges commerciaux et l'augmentation des investissements dans les deux sens, rappelant qu'en 2022 les échanges entre les deux pays dépasseront les 20 milliards d'euros.


« A cette évolution très positive - a-t-il ajouté - s'ajoute le positionnement de l'Espagne comme investisseur de premier plan au Maroc, avec des investissements publics prévus d'environ 45 milliards d'euros jusqu'en 2050 ».


Il a ensuite noté qu’ « en ce sens, le Maroc fait un énorme effort de modernisation de son économie, de son pays, auquel participent sans aucun doute activement les entreprises espagnoles ».


Compte tenu de l'interprétation erronée selon laquelle ces 45 milliards étaient des investissements espagnols, des sources gouvernementales ont précisé que ce chiffre correspond aux investissements marocains déjà discutés lors de la réunion de haut niveau entre l'Espagne et le Maroc tenue à Rabat l'année dernière.


Le ministre des Transports, Óscar Puente, a également évoqué cette question dans le même sens sur les réseaux sociaux.


« Celui qui va investir 45 milliards dans ses infrastructures, c'est le Maroc, et ceux qui optent pour ces contrats, ce sont nos entreprises. C'est pour cela que Sánchez est allé au Maroc », écrit-il sur X.



Lors du sommet de l'année dernière, les deux pays ont manifesté leur intérêt à accroître les investissements espagnols au Maroc et ont signé un protocole financier de 800 millions d'euros pour les faciliter.


Des sources espagnoles ont ensuite expliqué que le gouvernement marocain envisage de développer le pays avec un investissement de 45 milliards d'euros jusqu'en 2050, comprenant des domaines dans lesquels l'Espagne est en pointe.


Ils ont ajouté que l'objectif est d'augmenter le nombre d'entreprises espagnoles opérant au Maroc et de profiter des opportunités d'investissement existantes, principalement dans les domaines ferroviaire et de traitement des eaux.


Lors de la visite de ce mercredi à Rabat, des sources gouvernementales ont expliqué avoir évoqué le nombre croissant d'entreprises espagnoles au Maroc mais en même temps le peu de présence encore des entreprises de l’Ibex35 et la possibilité d'œuvrer pour l'augmenter.

encontinu - ©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Le Desk En continu