Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
En continu

Diplomatie
Mike Pompeo attendu en Israël, Trump souhaite de nouvelles sanctions contre l’Iran

09.11.2020 à 11 H 46 • Mis à jour le 09.11.2020 à 13 H 05
Par

L’actuel président américain veut décidément noyer l’Iran de sanctions, avant l’arrivée de Joe Biden. Alors que le mandat de Donald Trump approche de la fin, son cabinet tente d’imposer de nouvelles sanctions avant la prise de fonctions de Joe Biden, qui pourrait revivifier l’accord sur le nucléaire iranien, signé en 2015 alors que ce dernier officiait comme vice-président de Barack Obama.


D’après le site d’information israélien Walla, le secrétaire d’Etat américain Mike Pompeo est attendu le 18 novembre en Israël, et se rendra probablement dans « d’autres pays de la région ».


Selon Axios, le représentant spécial américain pour l’Iran et le Venezuela, Eliott Abrams, –  actuellement en Israël où il a rencontré dimanche le premier ministre Benjamin Netanyahou –  a déclaré il y a quelques jours lors d’une réunion privée que « l’administration Trump veut annoncer une nouvelle vague de sanction chaque semaine jusqu’au 20 janvier prochain », date de passation de pouvoir entre l’actuel président et son successeur, Joe Biden.


La même source ajoute que l’idée est de cibler « le programme balistique iranien et le soutien aux groupes terroristes et portera également sur la violation des droits humains ».


Abrams devrait rencontrer ce lundi les ministres israéliens de la Défense, Benny Gantz et  des Affaires étrangères, Gabi Ashkenazi afin de les briefer sur le plan, avant de s’envoler pour Abu Dhabi et Riyadh, les deux principaux alliés de Trump face à l’Iran.


De son côté, le chef de la diplomatie iranienne, Javad Zarif, a lancé via Twitter un message de ralliement aux « voisins de l’Iran  », leur rappelant que si « Trump part dans 70 jours, [l’Iran] restera pour toujours ».

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Le Desk En continu