Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
En continu

Traite
Pays-Bas: Des Marocains parmi des milliers d’enfants disparus des centres de réfugiés

14.01.2020 à 13 H 35 • Mis à jour le 14.01.2020 à 13 H 36
Par La rédaction

Plus de 2 500 enfants, dont de nombreux Marocains ont disparu des centres de réfugiés aux Pays-Bas au cours des dix dernières années et personne ne sait où se trouvent la plupart d’entre eux, a rapporté le média néerlandais NRC.


Certains des moins de 18 ans auront voyagé pour trouver de la famille aux Pays-Bas et ailleurs en Europe, mais une partie d’entre eux se sera retrouvée entre les mains de trafiquants d’êtres humains ou dans la prostitution, selon l’agence pour les réfugiés COA.


Au total, quelque 11 700 jeunes de moins de 18 ans ont demandé l’asile aux Pays-Bas sans l’un ou les deux parents au cours des dix années à fin 2019 et au moins 2 556 ont disparu. Le total final pourrait être plus élevé car Nidos, l’agence chargée de s’occuper des mineurs non accompagnés, n’a pas fourni de chiffres de 2011 à 2014.


Le personnel de COA a affirmé qu’il ne pouvait pas faire grand-chose pour empêcher les disparitions d’enfants. Il arrive qu’ils repèrent des personnes ou des voitures suspectes qui attendent à l’extérieur des centres de réfugiés, auquel cas ils notent la plaque d’immatriculation et la signalent à la police.


Les enfants considérés comme les plus vulnérables à la traite sont hébergés dans des locaux plus sûrs et les responsables disent qu’ils font tout ce qu’ils peuvent pour essayer de réduire le risque de disparition d’enfants.


La plupart des enfants qui ont disparu venaient, du Maroc, d’Algérie, d’Afghanistan, d’Albanie, d’Erythrée, de Syrie et du Vietnam.

Par La rédaction
Le Desk En continu