S'abonner
Se connecter
logo du site ledesk

Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
En continu

RHN
Sanchez : Le Maroc et l’Espagne appelés à concrétiser leur vocation de pont entre l’Europe et l’Afrique

02.02.2023 à 17 H 26 • Mis à jour le 02.02.2023 à 17 H 26 • Temps de lecture : 2 minutes
Par et

Le Maroc et l’Espagne sont appelés à donner un contenu concret à leur vocation en tant que pont entre l'Europe et l'Afrique, a affirmé, jeudi à Rabat, le président du gouvernement espagnol, Pedro Sanchez.


Coprésidant avec le Chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, les travaux de la 12-ème Réunion de Haut Niveau Maroc-Espagne, Sanchez a appelé à harmoniser les politiques publiques des deux pays pour améliorer leur connectivité ainsi que dans la région, accélérer la digitalisation et assurer la transition énergétique en vue d’assurer un développement durable.


Le chef de l’exécutif espagnol a souligné, en outre, que les deux pays sont également appelés à assurer un progrès harmonieux dans tous les domaines à travers le renforcement du dialogue politique et de sécurité et davantage d'investissements, d'échanges et d'interconnexions, ainsi que de mobilité et de communication entre les deux sociétés. Il s’agit là d'objectifs fixés par les deux Royaumes lors de la visite qu'il a effectuée à Rabat le 7 avril dernier, a-t-il rappelé, notant que « nous pouvons constater aujourd'hui que nous les avons atteints : nous avons tenu nos engagements et nous continuerons à le faire ».


Il a aussi relevé que cette session de la RHN vient consolider la nouvelle étape ouverte dans les relations bilatérales, faisant remarquer que « les deux Royaumes entament cette nouvelle étape avec un grand sens de responsabilité et une conscience historique et, surtout, avec la conviction profonde de l'énorme potentiel qui reste à explorer dans cette relation, qui va bien au-delà du simple voisinage ».


Sanchez a aussi évoqué le caractère exceptionnel de cette session, en ce sens « qu'elle est la première du genre depuis 8 ans, mais aussi parce qu’elle intervient après la déclaration conjointe du 7 avril dernier, qui a renforcé la base de l'action commune, faisant observer que les deux pays s’engagent à la transparence et à la communication permanente, tout en privilégiant le dialogue et non le fait accompli ».


Il a, de même, réaffirmé la validité et l'intégrité de tous les accords entre les deux parties, qui ont jeté les bases des relations bilatérales dans le passé.


A cet égard, les deux gouvernements ont proposé un programme d'action qui vise à élargir les champs des relations bilatérales de manière équilibrée et coordonnée à travers un dialogue politique et de sécurité renforcé, avec un mécanisme de suivi systématique de la mise en œuvre des accords, a-t-il poursuivi. Il s’agit aussi un partenariat économique avancé, développant de nouveaux projets d'investissement pour accompagner le processus de développement « extraordinaire » que connaît le Maroc, a-t-il dit.


S'agissant du nouveau partenariat pour renforcer les liens socio-culturels, Sanchez a indiqué que les deux sociétés veulent de nouveaux modèles de mobilité, d'éducation et de formation, soulignant la nécessité d'adopter une approche globale et constructive de la migration.


Il a, d’autre part, relevé « la responsabilité partagée des deux pays qui doivent travailler ensemble pour défendre un ordre mondial basé sur des règles, notamment face à la guerre en Ukraine et l'instabilité en Afrique du Nord ».


Sur un autre registre, le président du gouvernement espagnol a mis en avant le statut avancé du Maroc auprès de l'Union européenne, soulignant que la présidence espagnole du Conseil cette année offre l'occasion de faire un saut qualitatif dans ce sens.

encontinu - ©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par et
Le Desk En continu