S'abonner
Se connecter
logo du site ledesk

Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
En continu

Coopération
Secteur minier : signature d’un mémorandum d’entente entre le Maroc et l’Arabie Saoudite

11.01.2024 à 20 H 36 • Mis à jour le 11.01.2024 à 20 H 38 • Temps de lecture : 1 minutes
Par

Le Maroc et l'Arabie Saoudite ont signé, mardi à Riyad, un mémorandum d'entente visant à développer la coopération dans le secteur minier, et ce lors des travaux de la troisième réunion des ministres en charge des affaires minières.


Signé par la ministre de la Transition énergétique et du Développement durable, Leila Benali et le ministre saoudien de l'Industrie et des Ressources minérales, Bandar bin Ibrahim Al-Khorayef, ce mémorandum d'entente ambitionne de renforcer la coopération bilatérale dans les secteurs de l'industrie et des mines, ainsi que l'échange d'expériences et d'expertises.


Les deux parties ont également examiné les opportunités d'investissement dans le secteur minier dans les deux pays, ainsi que la demande mondiale croissante sur les mines.


La ville de Riyad accueille, ce mercredi, la 3ème édition du Future Minerals Forum (FMF), avec la participation de 79 pays, dont le Maroc. Cet événement a pour objectifs de renforcer la coopération internationale en matière de production de minéraux stratégiques et de mettre en lumière les potentialités de la région minière qui s'étend de l'Afrique à l'Asie occidentale et centrale.


Illustration de l’ambition de Ryad dans le domaine : Saudi Gold Refinery Co. s'efforce de devenir la deuxième plus grande société minière du Royaume grâce au soutien offert par les autorités gouvernementales.


En marge du Future Minerals Forum, son président, Suliman Al-Othaim a déclaré que SGR envisageait de multiplier par 10 sa production d'or, alors que l'Arabie saoudite se positionne comme un centre minier mondial.


« Nous possédons désormais trois mines à l'échelle internationale, au Maroc, en Ouzbékistan et au Kurdistan. Nous cherchons à devenir une entreprise multinationale et à devenir une entreprise publique d’ici 2030. Nous sommes devenus un gros employeur en Arabie saoudite et la deuxième ou la dix plus grande entreprise du secteur minier d’Arabie saoudite », a-t-il déclaré.


En mettant en œuvre des recherches avancées, SGR tente d'augmenter sa production de minerai d'or à 100 tonnes d'ici 2027, selon Al-Othaim.

encontinu - ©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Le Desk En continu