Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
En continu

Education
Trois enseignants médecins suspendus pour avoir soutenu leurs étudiants grévistes

12.06.2019 à 16 H 15 • Mis à jour le 12.06.2019 à 19 H 29
Par La rédaction

La grève des étudiants en médecine semble prendre une toute autre tournure. Ce 12 juin, le ministère de l’Education nationale a annoncé la suspension, avec interruption de salaire, de trois enseignants médecins. On leur reproche notamment d’avoir, selon le département de Saïd Amzazi, failli à leurs engagements professionnels.


Selon le corps des étudiants, la décision viendrait en réaction à leur soutien du mouvement estudiantin, en grève depuis plusieurs semaines. Les professeurs auraient été favorables au boycott des examens de fin d’année par les étudiants. Selon les avis de suspension qui leur ont été adressés par le secrétaire général du ministère de l’Enseignement supérieur, Mohamed Abou Saleh, et dont Le Desk a obtenu copie, les trois enseignants sont affectés aux universités Ibn Zohr  d’Agadir, Cadi Ayyad de Marrakech et Hassan II de Casablanca. Ils sont, selon des sources proches du dossier, tous trois affiliés au Syndicat national des enseignants du supérieur (SNESUP) et  au mouvement islamiste Al Adl Wal Ihssane


Pour rappel, depuis le 10 juin, les étudiants des facultés de médecine de tout le pays ont décidé de boycotter les épreuves d’examen. Au dossier revendicatif, on prévoit aujourd’hui d’ajouter un 17ème point, celui du retour des enseignants suspendus à leurs postes.

Par La rédaction
Le Desk En continu