Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
En continu

Climat
Trump engage le retrait des Etats-Unis de l’Accord de Paris

05.11.2019 à 00 H 14 • Mis à jour le 05.11.2019 à 00 H 14
Par

L’administration Trump a officiellement notifié à l’ONU, lundi, le retrait des Etats-Unis de l’accord de Paris sur le climat, a indiqué le secrétaire d’Etat américain Mike Pompeo.


« Aujourd’hui, les États-Unis ont entamé le processus de retrait de l’Accord de Paris. Selon les termes de l’accord, les États-Unis ont officiellement notifié leur retrait à l’Organisation des Nations Unies », a déclaré Pompeo dans un communiqué, précisant que “le retrait prendra effet un an après la notification” .


Le 1er juin 2017, le président Donald Trump avait pris la décision de retirer son pays de l’accord de Paris en raison du « fardeau économique injuste imposé aux travailleurs, aux entreprises et aux contribuables américains par les engagements pris par les Etats-Unis en vertu de l’accord ».


Les États-Unis ont « réduit tous les types d’émissions, même si nous développons notre économie et assurons l’accès de nos citoyens à une énergie abordable », a, toutefois, relevé le chef de la diplomatie américaine.


« Nos résultats parlent d’eux-mêmes : les émissions américaines de polluants atmosphériques courants ayant des incidences sur la santé humaine et l’environnement ont diminué de 74 % entre 1970 et 2018. Les émissions nettes de gaz à effet de serre des États-Unis ont diminué de 13 % entre 2005 et 2017, alors même que notre économie connaissait une croissance supérieure à 19 % », a-t-il ajouté.


L’approche américaine incorpore la réalité du mix énergétique mondial et utilise toutes les sources d’énergie et technologies de manière propre et efficace, y compris les combustibles fossiles, l’énergie nucléaire et les énergies renouvelables, a-t-il ajouté, notant qu’au cours des discussions internationales sur le climat, « nous continuerons à proposer un modèle réaliste et pragmatique, étayé par des résultats concrets, montrant que l’innovation et les marchés ouverts conduisent à une plus grande prospérité, à une réduction des émissions et à des sources d’énergie plus sûres ».


« Comme par le passé, les Etats-Unis continueront de promouvoir la recherche, l’innovation et leur croissance économique tout en réduisant les émissions et en tendant la main à nos amis et partenaires à travers le monde », a conclu Pompeo.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Le Desk En continu