logo du site ledesk

Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
En continu

Enseignement
Ukraine: le dossier des étudiants marocains sera résolu en juillet (Miraoui)

21.06.2022 à 22 H 54 • Mis à jour le 21.06.2022 à 22 H 54
Par

Le dossier des étudiants marocains de retour d’Ukraine sera définitivement réglé en juillet prochain, a indiqué, mardi à Rabat, le ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de l’Innovation, Abdellatif Miraoui.


Répondant à une question orale à la Chambre des conseillers sur le « dossier des étudiants marocains rapatriés d’Ukraine en raison de la guerre », Miraoui a expliqué qu’il sera procédé à l’organisation de différents concours pour l’intégration de ces étudiants dans le système éducatif national après l’Aïd al-Adha, soulignant que le ministère a veillé à traiter ce dossier « en toute positivité et efficacité, sans ménager aucun effort en vue de trouver des solutions réalistes et appropriées à cette situation ».


Il a indiqué que son département a tenu des réunions intensives avec le réseau des doyens des facultés de médecine et de pharmacie et de médecine dentaire, dans les secteurs public et privé, qui ont abouti à l’adoption d’un ensemble de principes, notamment la prise en considération du nombre de places pouvant être ajoutées par chaque établissement, en particulier dans les domaines de la médecine, de la pharmacie, de la médecine dentaire, de la médecine vétérinaire et de l’architecture.


En ce qui concerne la répartition des étudiants, Miraoui a précisé que le principe de mérite sera adopté en fonction de la note obtenue au concours national et du nombre de places disponibles dans chaque établissement, notant que des mesures seront prises pour accompagner les étudiants admis dans chaque établissement.


Il a également noté que le ministère a contacté certains pays d’Europe de l’Est (Roumanie, Hongrie et Bulgarie) dont le système éducatif est similaire au système ukrainien, afin d’examiner les possibilités d’accueillir des étudiants marocains, relevant que le ministère a reçu, dans ce sens, des propositions de la Roumanie et de la Hongrie, qui seront annoncées prochainement.


La Commission nationale des étudiants en médecine, médecine dentaire et pharmacie (CNEP) avait déjà pris position en refusant l’accès aux étudiants dans leurs facultés, mettant en doute la « qualité de l’enseignement » en Ukraine.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Le Desk En continu