Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
En continu

Conseillers
Un rapport parlementaire recommande l’adoption d’approches de transition en matière d’emploi

15.07.2021 à 09 H 36 • Mis à jour le 15.07.2021 à 09 H 36
Par

Un rapport parlementaire, présenté mercredi à la Chambre des conseillers, a recommandé l’adoption d’approches de transition dans le domaine de l’emploi au Maroc.


Le rapport du groupe de travail thématique provisoire chargé de la préparation de la séance annuelle d’évaluation des politiques publiques en matière d’emploi 2012-2021 a appelé à transcender les méthodes classiques, et de chercher des approches de transition qui permettraient au Maroc de rejoindre le club des pays avancés, vu que la création d’emplois est intimement liée au développement économique et à l’atteinte d’un taux de croissance de plus de 6 %.


Le document a souligné, en outre, la nécessité de placer le citoyen au cœur du processus de développement, ce qui requiert une révision multiforme des politiques publiques en matière de gouvernance, d’éducation, de formation, de santé et de libertés fondamentales, et l’adoption de mesures bien définies pour encourager les acteurs économiques et sociaux.


En outre, le rapport préconise la révision de certaines dispositions et textes juridiques de l’Organisation mondiale du Commerce (OMC) afin d’assurer une certaine égalité entre les pays du Nord et ceux du Sud en ce qui concerne les accords de libre-échange.


Il a également insisté sur la nécessité d’accélérer la mise en œuvre de la régionalisation avancée, de doter les régions et collectivités territoriales des ressources humaines et financières appropriées, à même de leur permettre une meilleure planification de leur développement et de contribuer au renforcement de la richesse nationale et à la diversification de ses ressources.


Par ailleurs, le rapport a mis en évidence l’importance du développement des législations relatives au code du travail, pour accompagner les évolutions et les enjeux imposés par le marché du travail, relevant que le recours aux mécanismes de contrôle et d’évaluation doit être opéré de manière systématique pour davantage de clarté et de transparence dans l’exécution des politiques et programmes publics, afin d’apporter les ajustements nécessaires en temps opportun et d’assurer l’atteinte des objectifs fixés.


S’agissant de la facilitation de l’accès des femmes au marché du travail, le rapport a appelé à se doter d’un système juridique et réglementaire qui prend en compte l’approche genre et veille à assurer l’autonomisation économique des femmes entrepreneures.


Dans leurs interventions en réaction au contenu du rapport, les groupes et groupement parlementaires à la Chambre des conseillers ont relevé que la question de l’emploi reste la principale préoccupation de toutes les familles marocaines à l’heure où le chômage et l’instabilité professionnelle sont des problématiques majeures, tout en appelant à trouver des solutions urgentes et concrètes pour faire face au chômage et créer des opportunités d’emploi.


L’emploi fait partie des domaines lourdement touchés par la conjoncture exceptionnelle et délicate induite par la pandémie du nouveau coronavirus, ont-ils ajouté, notant que le succès des stratégies nationales pour la création d’emplois passe par la garantie d’un climat favorable aux affaires.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Le Desk En continu