Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
En continu

Télévision
Une guerre des ondes lancée par le Maroc contre l’Espagne ?

17.10.2021 à 01 H 26 • Mis à jour le 17.10.2021 à 01 H 26
Par

On connaissait jusqu’ici l’interférence des ondes radiophoniques espagnoles sur les canaux de réception au Maroc, voici maintenant un effet inverse sur la télévision numérique. Les téléspectateurs ibères se plaignent depuis quelque temps de perdre le signal de leurs chaînes de télévision numériques en raison de la puissance élevée à laquelle le Maroc diffuse ses propres chaînes à travers l’Andalousie, rapporte la presse outre-Détroit..


« Pouvoir regarder toutes les chaînes nationales espagnoles diffusées via la TNT (Télévision numérique terrestre) est devenu un luxe pour de nombreux foyers de la région côtière », décrit EuroWeeklyNews. « L’interférence ennuyeuse a causé des ravages au cours des dernières semaines au point qu’elle affecte maintenant des zones de Vélez-Málaga jusqu’à la côte de Marbella », ajoute le média.


Le directeur de l’Association andalouse des entreprises d’installation de télécommunications (Faitel), José Manuel Muñiz, explique que l’échec est causé par des interférences qui viennent du continent africain. « Apparemment, le signal des chaînes marocaines est très élevé et il interfère grandement avec les récepteurs domestiques de Malaga et d’autres parties de la côte andalouse », assure-t-il. « Le problème est que les ondes électromagnétiques ne comprennent pas les frontières », a-t-il déclaré.


Ce défaut, connu dans le monde de la télévision sous le nom de « décoloration », rend difficile la réception de tout type de chaînes et varie en fonction de l’emplacement et de la hauteur du lieu de réception, commente la même source qui ajoute, que certaines zones côtières du sud de l’Espagne ne peuvent recevoir aucune station et sont complètement passées aux services IPTV.


Muñiz insiste sur le fait que la seule solution stable et durable doit passer par un accord entre le gouvernement du Maroc et celui de l’Espagne. « La situation a été discutée à l’occasion, mais les deux parties n’ont pas encore réussi à trouver un accord satisfaisant », ajoute-t-il, avant de relativiser son alerte sur une éventuelle guerre des ondes entre voisins méditerranéens : « Ce n’est pas quelque chose qu’ils font de mauvaise foi et il est possible que notre signal y parvienne également », a-t-il déclaré.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Le Desk En continu