Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
En continu

Diplomatie
Visite de Gantz au Maroc: « une honte et une trahison » pour Tebboune

27.11.2021 à 09 H 58 • Mis à jour le 27.11.2021 à 09 H 58
Par

Le président algérien Abdelmadjid Tebboune a réagi ce vendredi à la visite effectuée par le ministre israélien de la Défense Benny Gantz au Maroc.


Lors d’une déclaration donnée à mes médias algériens, Tebboune a affirmé que « la visite du ministre israélien de la Défense au Maroc constitue une honte et une trahison ».


« Pour la toute première fois depuis la création de l’entité sioniste en 1948, un ministre israélien de la Défense menace un pays arabe depuis la terre d’un autre pays arabe », précise-t-il, ajoutant que c’est « infâme et déshonorant ».


Ce n’est pas la première réaction officielle de l’Algérie à la visite de Gantz au Maroc. Le 25 novembre, le président du Sénat algérien Salah Goudjil qui était sorti de ses gonds pour condamner la visite.


« Si c’était le ministre du Tourisme ou de l’économie ça pourrait passer, les relations existaient depuis longtemps avec Israël, même si elles étaient secrètes. Mais quand le ministre de la Défense visite le Maroc, c’est l’Algérie qui est visée », a-t-il ajouté. «  Où sont les frères, où est le monde arabe, où sont les frères palestiniens », s’est-il interrogé.


Et d’embrayer sur la question du Sahara, rappelant que la position de l’Algérie « ne changera pas ». « Il s’agit de l’autodétermination d’un peuple, l’Algérie a toujours été avec le droit des peuples à l’autodétermination et le peuple sahraoui aura son droit à l’autodétermination. Notre position a toujours été claire », a-t-il dit.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Le Desk En continu