Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
En off

Islamisme
Action terroriste à Imlil: Rabat propage la thèse d’un «cas isolé»

21.12.2018 à 10 H 20 • Mis à jour le 21.12.2018 à 17 H 59
Par Soufiane Sbiti
L’affaire du meurtre des deux randonneuses scandinaves dans la région de Marrakech revendiqué par une cellule terroriste affidée à Daech, n’a pas encore livré tous ses secrets. Les autorités ont choisi de communiquer à minima sur la résurgence de la menace jihadiste au Maroc, élaborant un discours de « damage control » pour apaiser ses effets anxiogènes
Réservé aux abonnés Il vous reste 94% de l'article à lire. La lecture de cet article est réservée aux abonnés du Desk.
Pour lire cet article, abonnez-vous dès maintenant !

Vous avez déjà créé un compte ?

Par Soufiane Sbiti @sbiti_