Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
En off

Bronca
Après sa sortie sur Medi1 TV, El Otmani critiqué au sein de son parti

01.05.2017 à 08 H 03 • Mis à jour le 01.05.2017 à 10 H 14
Par Issam El Yadari

La première sortie télévisée du chef du gouvernement, a viré au fiasco. Invité sur le plateau de Medi1 TV, Saadeddine El Otmani s’est embourbé dans une explication de l’entrée de l’USFP au gouvernement qui n’a pas convaincu certains cadres de son parti. Ceux-ci n’ont pas tardé à le faire savoir.

– 


Assabah, généralement peu tendre envers le PJD, affirme dans son édition de ce lundi 1er mai, que « le PJD danse sur un volcan proche de l’éruption ». Et pour cause, Abdelali Hamieddine, membre remuant du secrétariat général du parti, a accusé El Otmani de « falsification des faits ». « Tronquer des faits et les extraire de leur contexte, citer des faits et en évacuer d’autres dans une évidente tentative de transformer des concessions en victoires, revient à se rendre coupable d’une fraude qui confine à la désinformation », a affirmé Hamieddine, cité par Assabah. Même Akhbar Al Yaoum, connu pour sa proximité avec les cadors du PJD y est allé de sa partition, citant lui aussi Hamieddine qui a révélé que l’USFP avait été « imposé » par un diktat d’El Otmani.


Al Ahdath Maghribia, quotidien résolument anti-PJD, affirme de son côté que deux cadres de la jeune garde du parti de la lampe, Amina Maâlainine et Bilal Talidi, ont reproché au chef du gouvernement d’avoir « imposé le silence dans les rangs du parti (…) en appelant à la maturité et en critiquant les partisans qui ont exprimé un profond désaccord avec les conditions de constitution du gouvernement et la marginalisation d’Abdelilah Benkirane ».

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par