Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
En off

Exploration
Aya Gold & Silver lève 55 M$ pour l’expansion de sa mine d’argent de Zgounder

16.09.2021 à 18 H 31 • Mis à jour le 16.09.2021 à 18 H 37
Par Issam El Yadari

Selon Canadian Mining Journal, l’argentifère Aya Gold &  Silver a conclu un financement pour la levée de 70 millions de dollars canadiens (55,3 millions de dollars américains), vendant un total de 6,8 millions d’actions au prix de 10,25 dollars chacune.


Le placement a été réalisé par un syndicat codirigé par Desjardins Capital Markets et Sprott Capital Partners.


Les fonds iront principalement à une étude de faisabilité pour une expansion de sa mine d’argent de Zgounder au Maroc.


Aya s’est engagée sur cette étude pour augmenter la production à 5 millions d’onces d’argent annuellement au taux actuel de 1,2 million d’onces. Le plan prévoit d’augmenter les taux d’extraction et de broyage à 2 700 t/j contre 700 t/j. L’étude est attendue d’ici la fin de l’année.


La société a récemment obtenu sept nouveaux permis d’exploration au Maroc et vise 100 millions d’onces d’argent.


Aya vient aussi d’annoncer ce 16 septembre avoir atteint 1 298 g/t d’argent sur 9,5 mètres à Zgounder, selon Resource World.


Situé dans les montagnes centrales de l’Anti-Atlas, Zgounder a commencé sa production commerciale en 2019. La production d’argent en 2020 était de 726 319 onces et les prévisions pour 2021 sont de 1,2 million d’onces. La mine souterraine et le broyeur font partie d’une joint-venture entre Aya (85 %) et l’Office national des hydrocarbures et des mines –  ONYHM (15 %).


Le portefeuille minier de la société comprend également le gisement polymétallique de Boumadine, situé dans les montagnes de l’Anti-Atlas à l’est du Maroc. Ce projet est également détenu en joint-venture avec l’ONHYM, Aya conservant une participation de 85 %.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par