logo du site ledesk

Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
En off

Formation professionnelle
CMC de Guelmim-Oued Noun: l’appel d’offres relancé, 75 MDH à la clé

17.08.2021 à 11 H 11 • Mis à jour le 17.08.2021 à 12 H 05 • Temps de lecture : 1 minutes
Par Souleiman Ketti
Déclaré infructueux en juillet dernier, le marché de la construction de la Cité des Métiers et des Compétences de Guelmim - Oued Noun a été relancé, apprend-on. Les détails du projet

Ayant déjà pris du retard sur le programme des 12 Cités des Métiers et des Compétences, l'Office de la formation professionnelle et de la promotion du travail (OFPPT) tente d'accélérer. Le marché de la construction de la CMC de la région de Guelmim-Oued Noun vient d'être relancé, après avoir été déclaré infructueux en juillet dernier. Pour rappel, les travaux devaient être lancés fin décembre 2020, pour une ouverture prévue à la rentrée 2022.


À la clé, un marché de 75 millions de dirhams (MDH) auquel devront concourir les géants du BTP au Maroc, se partageant déjà les autres CMC (Jet Contractors, TGCC ou encore Ouled Zerrad).


Pour celle de la région de Guelmim Oued Noun, on sait déjà que ce sont les groupements d'architectes Derouich Architectes &  Associés, Studio BS et Afassi Architecture Company. Pour la suivi du chantier, l'OFPPT avait déjà désigné Omait e-Engineering, un bureau d'études basé à Rabat. Le montant des prestations aviat été fixé 2,3 millions de dirhams.


La CMC, devant prendre place à Guelmim, sera spécialisée dans divers secteurs à travers différents pôles : Digital, Pêche, BTP, avec des espaces dédiés à l'administration, au sport et à l'hébergement des stagiaires.


Pour mener à bien les projets, l'OFPPT avait créée en août 2020 une structure, portant le nom de Foncière CMC. En avril dernier, plus de 600 millions de dirhams ont été injectés dans le capital, comme nous le rapportions.

enoff - ©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par