Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
En off

Politique
Exclusif : le gouvernement El Otmani sera annoncé le 28 mars

25.03.2017 à 20 H 35 • Mis à jour le 25.03.2017 à 21 H 40
Par Ali Amar
El Otmani est arrivé au terme des tractations et a conclu sa coalition gouvernementale ce samedi 25 mars qui comprend outre le PJD, le RNI, l’USFP, le PPS, l’UC et le MP dont il a réuni les leaders à Rabat pour acter les derniers détails de cette alliance. Le PJD a déjà enclenché son processus de sélection de ses ministres. Le gouvernement sera nommé par le roi mardi 28 mars, veille de son départ prévu pour le Sommet arabe de Amman

De sources fiables consultées par Le Desk, le chef du gouvernement désigné, Saadeddine El Otmani devrait annoncer la composition de son gouvernement, après sa nomination par le roi, le mardi 28 mars.


Ce samedi en début de soirée, les concertations avec les principales formations politiques ont connu une accélération notoire. El Otmani a reçu au siège du PJD à Rabat, le secrétaire général du Parti du Rassemblement national des Indépendants (RNI), Aziz Akhannouch, celui du Parti du progrès et du socialisme (PPS), Nabil Benabdallah, celui de l’Union constitutionnelle (UC), Mohamed Sajid, celui du Mouvement populaire (MP) Mohand Laensar, ainsi que le Premier secrétaire de l’Union socialiste des forces populaires (USFP), Driss Lachgar.



Dernière ligne droite avant le départ du roi à Amman

Un signe marquant la dernière ligne droite dans la formation de la coalition qui comptera cinq partis aux côtés du Parti pour la justice et le développement (PJD), soit 240 sièges sur 395. Le Parti authenticité et modernité (PAM) d’Ilyas El Omari et l’Istiqlal de Hamid Chabat, (par ailleurs en mauvaise posture au sein de son parti après une motion de défiance de 14 membres de son comité exécutif sur 27)  sont donc confirmés dans l’opposition.


Par ailleurs, plus tôt dans la journée, El Otmani a réuni une commission composée de 42 membres du Conseil national et 21 membres du secrétariat général chargée de la sélection préliminaire des candidats PJD susceptibles d’être nommés à des postes ministériels. La commission établira alors une short-list de 30 noms à présenter en phase finale au secrétariat général qui choisira in fine les noms retenus à soumettre au roi.


Autre indication de l’imminence de la formation du gouvernement, « quelques ministrables au sein des partis devant former la coalition ont été informés dès ce samedi 25 mars de se tenir prêt à toute convocation éventuelle et donc de ne pas quitter le périmètre de Rabat », indique au Desk une source informée des tractations.


Dès la nomination du gouvernement par le roi Mohammed VI, le souverain devrait entamer un nouveau voyage officiel à l’étranger, cette fois-ci en Jordanie, à l’invitation du roi Abdallah II, où il assistera au Sommet de la Ligue Arabe, prévu les 28 et 29 mars à Amman.

Par Ali Amar @MarocAmar