logo du site ledesk

Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
En off

Coopération sécuritaire
La police israélienne demande au Maroc de traquer les criminels ayant fui Tel Aviv pour le Royaume

04.08.2022 à 23 H 43 • Mis à jour le 05.08.2022 à 11 H 13
Par Issam El Yadari
Hammouchi Shabtai
Le chef de la police israélienne, Kobi Shabtai, en visite au Maroc a discuté de la question lors de sa rencontre le 2 août à Rabat avec son homologue Abdellatif Hammouchi, patron du pôle DGSN-DGST. Une coopération qui devrait se concrétiser par la présence d’un attaché de police israélien basé à la nouvelle ambassade à Rabat

La police israélienne coopérera avec ses homologues marocains pour traquer les criminels israéliens qui fuient vers le royaume, apprend-on de sources médiatiques à Tel Aviv.


Le chef de la police israélienne, Yaakov ‘Kobi&rsquo  Shabtai, en visite au Maroc depuis cinq jours a discuté de la question lors de sa rencontre avec son homologue Abdellatif Hammouchi, patron du pôle DGSN-DGST à Rabat, affirment les mêmes sources. Ce dernier avait rencontré le 27 juin, le ministre de la justice israélien Gideon Sa’ar.


Lors de cette visite, qui se clôture ce vendredi,  Shabtai devait rencontrer divers officiers de la Gendarmerie royale et de la Direction générale de la sécurité nationale (DGSN). Il a en sus de ses activités protocolaires, également visité les installations de police.


Hammouchi, a reçu le 2 août à Rabat, l’Inspecteur Général de la police israélienne, Shabtai, a fait savoir pour sa part la DGSN par voie de communiqué


« Cette audience s’inscrit dans le cadre de la visite de travail qu’effectue l’Inspecteur Général de la police israélienne, à la tête d’une importante délégation sécuritaire dans le Royaume, en vue de renforcer les relations de coopération bilatérale dans le domaine sécuritaire et jeter les bases d’une coopération sécuritaire au service des intérêts communs du Royaume du Maroc et de l’État d’Israël », précise le communiqué de la DGSN diffusé au soir du 4 août via l’agence MAP..


Une visite, poursuit la même source, qui ambitionne aussi « le partage des expériences et des expertises dans les divers domaines sécuritaires, particulièrement dans les domaines de la lutte contre le terrorisme et les différentes formes du crime transnational organisé ».


Le communiqué relève que « cette rencontre a été une occasion propice pour les deux parties de souligner leur volonté ferme et leur détermination commune à ouvrir de nouvelles perspectives pour le développement de la coopération sécuritaire bilatérale, de telle sorte à consolider la sécurité et la stabilité régionale et à lutter fermement contre les différents menaces et périls criminels qui guettent les citoyens des deux pays ».


Shabtai a encouragé la coopération locale entre la police marocaine et israélienne dans le but de lutter contre une tendance récemment détectée de criminels israéliens à fuir vers les pays voisins, notamment le Maroc, la Turquie et les Émirats arabes unis, précisent d’autres sources israéliennes.


Selon les renseignements de la police de Tel Aviv, de nombreux criminels qui ont fui au Maroc poursuivent leurs activités criminelles en Israël depuis l’étranger.


Comme pour Abou Dhabi, la coopération policière maroco-israélienne devrait se concrétiser par la présence d’un attaché de police israélien basé à la nouvelle ambassade à Rabat dont l’édification a été confiée à Tenor Construction.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par