Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
En off

Armement
Le Maroc teste de nouveaux missiles antichars ukrainiens

28.12.2018 à 17 H 11 • Mis à jour le 28.12.2018 à 17 H 14
Par Issam El Yadari

Selon des informations publiées par le blog de Diana Mihailova, reprises par le site spécialisé algérien Menadefense.net, le 4ème Bureau des Forces armées royales a passé commande en septembre dernier d’un kit de test de missiles antichars de type Skif à la firme ukrainienne Progress, filiale de la société d’Etat Ukrspetsexport. Cet achat est considéré comme le prélude à une commande conséquente de ces armes portatives redoutables sur les champs de bataille où sont engagées des unités de blindés.


Le missile anti-char à guidage laser Skif conçu par le bureau de design militaire Luch basé à Kiev « constitue une déclinaison du missile Barrier et la version export du Stugna. Il a une portée diurne de 5000 m et nocturne de 3000 m. Il pèse plus de 140 kg ce qui en fait un missile transportable par une petite équipe », précise MenaDefense.net.


« Son principal avantage est de disposer d’un écran d’opérateur déporté, ce qui en fait une bonne arme de défense de positions ou d’embuscades », ajoute la même source.


Le 18 avril, le service de presse de Luch avait déclaré dans un communiqué qu’une version avancée du missile guidé antichar Skif avait été testée avec succès.


Selon Luch, la nouvelle version du système a subi une série de modifications et d’améliorations en fonction des besoins du client potentiel. Des changements importants ont été apportés aux lanceurs d’utilisation du système de missiles guidés antichars dans des conditions de sols meubles et de sable.



En outre, Skif doit être équipé d’un nouveau viseur thermique et est conçu pour la détection, la reconnaissance et l’identification des menaces à plus longue portée, de jour comme de nuit, ainsi que par mauvais temps. Le missile lui-même n’a pas changé depuis sa conception, mais il a été conçu pour être utilisé dans toutes les conditions climatiques et météorologiques.


Le système de missiles guidés antichars Skif est conçu pour engager les principaux chars de combat équipés d’un blindage réactif, de véhicules légèrement blindés, de fortifications, d’hélicoptères en vol stationnaire, de cibles de surface par tout temps, de jour comme de nuit, ainsi que dans les environnements de contre-mesures électroniques et optiques.


Pour le transport du système Skif et la facilité d’utilisation par l’équipage, le lanceur est plié dans une position de déplacement compacte, son viseur thermique étant placé dans un dispositif de rangement et est livré à la zone d’action par n’importe quel mode de transport.


Des représentants de sociétés de développement, de pays clients potentiels et de l’armée ukrainienne étaient présents lors des tests.


En guise de préachat, le Maroc a commandé pour environ 365 000 dollars un kit de mise en place du système Skif composé d’un simulateur de tir et de contrôle KTK-M, un lanceur 215T (Skif), trois missiles de test RK-2IS (avec tête inerte) et enfin de deux missiles RK-2S avec tête tandem Heat de 130mm.


« Le Maroc dispose d’une panoplie de missiles antichars comme le Tow sur différentes déclinaisons, de Kornet E et de Norinco HJ-8 », rappelle MenaDefense. net.

Par Issam El Yadari