logo du site ledesk

Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
En off

Diplomatie
Les Algériens remontés contre Blinken après le leak audio de son entrevue avec Tebboune

04.04.2022 à 13 H 20 • Mis à jour le 04.04.2022 à 13 H 33
Par Souleiman Ketti

Diffusé sur les réseaux sociaux depuis ce week-end, l’audio de l’entrevue le 30 mars au palais de la Mouradia à Alger entre Antony Blinken et le président algérien Abdelmadjid Tebboune a mis en rogne les Algériens, apprend-on.


Une fuite aussi « inattendue que gênante », rapportent nos sources, le dirigeant algérien y faisant un long monologue en langue française, dont le readout (transcription), déjà publié le 30 mars par le Département d’Etat américain, a fait les choux gras de la presse marocaine.


AUDIO ENTRE TEBBOUNE ET BLINKEN


Une tirade pour le moins soporifique qui n’a eue qu’une réponse courte et protocolaire de la part du secrétaire d’État américain, signifiant à Tebboune qu’il a bien retenu son « tour d’horizon très détaillé, très intéressant », mais lui rappelant qu’il a déjà eu l’occasion « d’évoquer les sujets de politique étrangère » avec son diplomate en chef, Ramtane Lamamra. D’ailleurs, fait-on remarquer, loin de ses embardées habituelles contre Israël, (chargeant uniquement le Maroc), le président algérien a prudemment évité de faire montre d’une quelconque hostilité envers l’Etat hébreu et a pris soin de ne pas déclarer un alignement total avec Moscou sur la question de la guerre en Ukraine.


Selon les observateurs, ce qu’il faut retenir de significatif de cet échange surréaliste est que « Tebboune n’a pas son mot à dire en politique étrangère. C’est un entretien protocolaire aux yeux des Américains. Le vrai interlocuteur de Blinken, c’est Ramtane Lamamra et, en dernier ressort, les militaires ».

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par