Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
En off

Privatisation
L’Etat se désengage totalement de la SOMED

12.01.2017 à 10 H 45 • Mis à jour le 12.01.2017 à 10 H 45
Par Kenza Filali
La holding qui compte dans son tour de table la SNI opère aussi un repositionnement stratégique en se désengageant de l’hôtellerie au profit de la santé et de l’enseignement privé

Somed, holding co-détenue jusqu’ici par l’Etat, la holding privée royale SNI et des intérêts émiratis, dont ceux de la famille régnante d’Abu Dhabi a connu un remaniement de son capital : fin 2016, les parts de l’Etat, jusque-là détenues directement par le Trésor public, ont été cédées aux fonds de retraite CIMR et MAMDA. Par ailleurs, le groupe est sur le point d’achever la cession de trois de ses hôtels à l’hôtelier Khalil Tizniti. Cet hôtelier établi à Agadir, président de la filiale de la chaîne colombienne Decameron dans le royaume, a repris les Almohades de Tanger et d’Agadir ainsi que l’hôtel-club La Kasbah d’Agadir, dont il assurait déjà la gestion depuis fin 2015. Pour cette opération, la Somed est conseillée par Marc Thépot, l’ex-représentant du français Accor dans le royaume. La Somed accélère ainsi son désengagement de l’hôtellerie, après la cession de l’Almohades de Casablanca à Atlas Hospitality, détenu par la SNI via le fonds H Partners, contrôlé par Attijariwafa bank. Un grand ménage qui doit permettre à la Somed de se repositionner sur les créneaux de la santé et de l’enseignement privé.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par