Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
En off

Santé
Pénurie de médicaments: les pharmaciens suggèrent de prescrire des alternatifs

02.09.2020 à 18 H 49 • Mis à jour le 02.09.2020 à 18 H 51
Par Imad Stitou
Crise sanitaire oblige, les pharmaciens commencent à manquer de plusieurs médicaments. Le ministère de la Santé a été interpellé, tandis que les professionnels recommandent aux médecins de prescrire des alternatifs dans le cas où le médicament initial est rare ou introuvable

Il y a quelques jours, le président du Conseil national des pharmacies du Maroc a adressé une correspondance au ministère de la Santé pour sonner l’alarme. Pour le pharmacien, il y a actuellement des risques quant à un manque de stocks des médicaments dédiés au traitement du Covid-19 et certaines maladies chroniques. Ce risque pourrait s’accentuer durant les prochains jours, indique le représentant des pharmaciens.


Saaida Moutaouakil, responsable du Conseil régional des pharmaciens des régions du Sud, dans une déclaration au Desk, précise qu’il faudrait que « les autorités facilitent la mission des professionnels ». Pour cela, les ordonnances accordées, d’après notre source, « ne devraient pas mentionner un seul médicament, mais plutôt d’autres alternatifs dans le cas celui prescrit est introuvable ».


« C’est dans l’intérêt du citoyen et de sa santé dans les circonstances que nous traversons aujourd’hui. Ce qui arrive souvent, c’est qu’un patient est obligé de passer de pharmacie à une autre afin de trouver le bon médicament qui lui a été prescrit ».


Par ailleurs, des sources professionnelles ont précisé au Desk, que les pharmaciens commencent à manquer cruellement des médicaments suivants : la vitamine C, Zinc et Zithromycine notamment. La pénurie concerne également les Amoxicilline protégées en injectable, certains psychotropes, le Perfalgan, les médicaments de cardiologie, le Sintrom anticoagulant et enfin le Diamicron antidiabétique dans tous les dosages.


©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par @StitouImad