Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
En off

Surveillance
Rif : les services espagnols dans la ligne de mire d’une députée européenne

24.06.2017 à 14 H 23 • Mis à jour le 24.06.2017 à 14 H 23
Par Kenza Filali

La porte-parole de la gauche unie espagnole (Izquierda Unida) au Parlement européen, Marina Albiol, a interrogé la Commission européenne pour lui demander s’il apparaît que le Centro Nacional de Inteligencia (CNI), le service de renseignement espagnol, ou tout autre service européen, fournit le royaume en informations sur les militants marocains qui ont participé à des manifestations de solidarité avec le Rif en Europe.


La députée avait adressé à la mi-juin une question parlementaire à l’exécutif communautaire après la publication de certains rapports qui suggèrent que le CNI partageait des informations confidentielles dans ce sens avec ses homologues marocains. « Ce transfert de données, a déclaré Albiol, irait à l’encontre la législation européenne sur la protection des données personnelles et mettre en danger ces personnes à leur retour ou lors de leurs visites au Maroc ».

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par