logo du site ledesk

Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
Newsroom

Von der Leyen annonce des sanctions contre la Russie

24.02.2022 à 15 H 25 • Mis à jour le 24.02.2022 à 15 H 25 • Temps de lecture : 1 minutes
Par La rédaction

Ursula von der Leyen, présidente de la commission européenne a déclaré, dans un communiqué conjoint avec le secrétaire général de l'OTAN, Jens Stoltenberg et Charles Michel, président du Conseil européen, une série de sanctions à l'encontre de la Russie.


Après un appel téléphonique avec le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, demande de l'aide, Von der Leyen annonce que des « plus tard aujourd'hui, nous présenterons un ensemble de sanctions massives et ciblées aux dirigeants européens pour approbation. Nous sommes étroitement coordonnés avec nos partenaires et alliés - les États-Unis, le Royaume-Uni, le Canada et la Norvège, mais aussi, par exemple, le Japon et l'Australie ».


Des sanctions financières seront appliquées, qui « limitent sévèrement l'accès de la Russie aux marchés des capitaux. Ces sanctions auront un impact important. L'économie russe a déjà fait face à des pressions intensives ces dernières semaines. Et ces pressions vont maintenant s'accumuler. Ces sanctions réprimeront la croissance économique de la Russie, augmenteront les coûts d'emprunt, augmenteront l'inflation, intensifieront les sorties de capitaux et éroderont progressivement sa base industrielle », ajoute von der Leyen, dans le communiqué.


De plus, l'axe principal de ces sanctions concerne « la limitation de l'accès de la Russie à une technologie cruciale. Nous voulons couper l'industrie russe des technologies dont nous avons désespérément besoin aujourd'hui pour construire un avenir. Nos mesures affaibliront la position technologique de la Russie dans des domaines clés, à partir desquels l'élite gagne la majeure partie de son argent.


Et cela va des composants de haute technologie aux logiciels de pointe. Cela dégradera également sérieusement l'économie russe dans tous les domaines à l'avenir. Permettez-moi d'être très clair : c'est le président Poutine qui devra expliquer cela à ses citoyens. Je sais que le peuple russe ne veut pas de cette guerre », précise-t-elle.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Le Desk Newsroom